NFC : puisque l’on vous dit que la “troisième révolution du mobile” débarque en France

Cloud

Salon Mobile Payment : le Forum services mobiles sans contact veut favoriser l’éclosion d’un marché et d’une filière industrielle NFC. Les acteurs s’organisent pour “un déploiement massif à partir de 2012”.

Les service sans contact via les téléphones mobiles vont-ils trouver leur place dans l’Hexagone ?

Jean-Michel Gadrat, Président du Forum services mobiles sans contact, s’en montre convaincu.

Il a inauguré la série de sessions thématiques organisées dans le cadre du salon Mobile Payment (18-19 mai, Paris Porte de Versailles).

“Avec le NFC, nous tenons la troisième révolution du mobile (…) Le gouvernement a pris conscience qu’il existait une activité industrielle.”

Bigre. Une prise de position volontariste malgré un départ “chaotique” du Forum qui remonte à fin 2008 sous l’impulsion de Luc Chatel (qui occupait à l’époque les fonctions de secrétaire d’Etat aux compétences larges dont l’industrie dans le gouvernement François Fillon II).

Le Forum services mobiles sans contact considère qu’il occupe une place fédératrice pour organiser le marché.

Ce “médiateur” regroupe les industriels, les opérateurs télécoms, les opérateurs de transports, la grande distribution, la banque et des sociétés de services qui cherchent à creuser le filon du sans contact (dont les start-up…).

Un “collège PME-PMI” pourrait se greffer à cette association Loi 1901.

Il a vocation à “aider au déploiement de la filière industrielle du NFC” afin que “tout le monde puisse y trouver son compte”.

Mais gare aux prédateurs : “Ce n’est pas un hasard si Google et Apple regardent le NFC avec un modèle économique captif et cherchent à organiser les flux de recettes.”

Se déplacer avec son téléphone comme billet, payer avec son mobile…En France, la vitrine du NFC, c’est le pilote mené à Nice à l’échelle de la communauté d’agglomérations.

Les premiers retours sont jugés satisfaisants. Mentions “A améliorer” tout de même.

“Cela marche pour le transport, c’est plus lent pour les paiements mais on avance”, glisse Jean-Michel Gadrat.

Sous le label Cityzi (“ou un autre”), on peut imaginer “un éventail très large de services”.

“L’offre créera l’appétence qui est réelle au regard de l’expérience de Nice”, assure le porte-parole du Forum services mobiles sans contact.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur