Nicolas Dufourcq va prendre les commandes de la BPI

Régulations
nicolas-dufourcq-bpifrance

C’est une surprise : le directeur financier de Capgemini prend la direction générale de la future Banque publique d’investissement. Auparavant, Nicolas Dufourcq a aussi dirigé Wanadoo (ex-branche Internet de France Telecom).

C’est inattendu : Nicolas Dufourcq va diriger la Banque publique d’investissement.

lors que le nom d’Anne Lauvergeon, ex-P-DG d’Areva, circulait dans la presse pour prendre ce poste de direction générale de la BPI en cours de gestation.

Nicolas Dufourcq occupait depuis septembre 2004 le poste de Directeur financier de Capgemini. Alors qu’il avait rejoint le groupe SSII deux ans auparavant en qualité de directeur général adjoint.

Nicolas Dufourcq connaît également la maison France Telecom. En 1994, ce diplômé HEC et ENA, rattaché au corps d’Etat de l’inspection des finances, entre comme directeur exécutif de l’opérateur historique.

Puis il prend progressivement en main les services Internet en plein essor à travers la branche Wanadoo.

Celle-ci acquiert une certaine autonomie au point de venir une filiale de France Telecom cotée en Bourse en 2000.

Nicolas Dufourcq occupe alors le poste de Directeur de Wanadoo SA puis de P-DG de Wanadoo (période 2000 – 2002).

C’était avant la déchéance liée à l’éclatement de la bulle Internet : Wanadoo ré-intègre la maison-mère France Telecom (le futur groupe consolidé Orange). Ce qui accélère le départ de Nicolas Dufourcq du groupe télécoms à l’époque.

Dix ans ans plus tard, on le retrouve à la tête de ces nouvelles fonctions au sein de la BPI (nouveau fer de lance pour l’investissement industriel et la compétitivité).

Nicolas Dufourcq devra composer avec Jean-Pierre Jouyet, qui cumule les fonctions de Président de la BPI et Président de la Caisse des dépôts et consignations.

Selon la lettre de mission donnée par le premier ministre Jean-Marc Ayrault, il devra d’abord “définir les objectifs et les contours” de l’établissement puis d’en prendre la direction générale dès sa création officielle.

La BPI mobilise 40 milliards d’euros d’engagements, à travers le Fonds stratégique d’investissement, CDC entreprises ou encore Oséo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur