Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de FranceBook ?

Marketing

Elysée 2012 : le désormais “Président-candidat” a pris position sur Twitter et s’active sur Facebook à travers une Timeline sophistiquée qui crispe l’opposition.

Presque 63 0000 followers captés en moins de 24 heures…Un joli démarrage pour Nicolas Sarkozy sur Twitter.

Le timing pour activer le “Compte officiel de Nicolas Sarkozy, Président de la République française” était bien choisi.

Invité mercredi soir au journal télévisé de 20 heures sur TF1, le Président de la République a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle.

Sur Facebook, Nicolas Sarkozy était déjà présent depuis plusieurs années mais ses messages sont généralement conventionnels.

Néanmoins, il devra faire attention à son image à travers ce canal 2.0 qui lui a déjà joué des mauvais tours : “Google bombing” et piratage.

En revanche, le parti de droite UMP, qui soutient l’action de Nicolas Sarkozy, s’est chargé de rendre public sur Facebook un nouveau profil du Président de la République avec une “timeline” (journal de bord) sophistiquée qui retrace son parcours politique avec des documents multimédia (photos, vidéos, extraits de discours…).

L’opposition de gauche soupçonne un complot de Facebook visant à favoriser Nicolas Sarkozy.

Selon Reuters, Fleur Pellerin, Responsable du pôle “Société et économie numériques” pour la campagne du candidat socialiste François Hollande, a déclaré que “l’implication de Facebook dans la campagne présidentielle française est inacceptable (…)Je ne peux pas accepter qu’une société comme Facebook prenne partie dans une campagne présidentielle en offrant une aide technique et intellectuelle à un candidat et lui donner ainsi un avantage significatif”.

Une accusation de favoritisme démentie par Facebook et l’Elysée.

“Timeline a été annoncé lors de la conférence Facebook F8 et mis à disposition des développeurs le 22 septembre 2011. Plusieurs personnalités ont dès cette époque utilisé le mode Timeline, bien avant la mise à disposition du public le 15 décembre 2011”, précise le réseau social en guise de réaction à la polémique.

Sur l’encyclopédie Wikipedia, la page dédiée à Nicolas Sarkozy a été sobrement réactualisé : “Le 15 février 2012, il se déclare candidat pour un second mandat à la présidence de la République française : il devient ainsi le candidat de l’UMP pour l’élection présidentielle de mai 2012.”

Toujours bon à prendre en attendant les propositions sur le numérique…

Noms de domaine : des suprises autour de Nicolas Sarkozy
Dans la série des noms de domaine, on trouve parfois quelques fantaisies. C’est le cas avec Nicolassarkozy.com, un nom de domaine exploité en parking (noms de domaine inutilisés abritant généralement des liens sponsorisés en attendant une vente ultérieure). La formule Sarkozynicolas.com propose une page sobre avec un extrait de la vidéo de Nicolas Sarkozy présentant sa candidature (via Wat.tv). Le site Web propose de s’inscrire à une newsletter aux “Nouvelles de la campagne”. Le nom de domaine a été acquis par Axel Karakartal. Sur Agoravox (“Le média citoyen”), il est présenté comme le “Fondateur d’une structure de communication politique (Gouverner.com) qui développe, entre autres, le blog politique Page 2007.” Sage précaution : le nom de domaine Nicolassarkozy.fr renvoie vers la page Facebook de l’homme politique. Quant à Nicolas-sarkozy-2012.fr, le nom de domaine est rattaché à un comité de soutien. Mais le site n’était pas accessible dans la nuit de mercredi à jeudi (“Service Temporarily Unavailable”).

Illustration : copie d’écran TF1.fr – Wat.tv


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur