Nicolas Sarkozy recrute par e-mail

Mobilité

L’UMP compte lancer une vaste campagne d’emailing pour doper les inscriptions à sa newsletter. Une première politique en France.

Les partis politiques français prennent exemple sur leurs confrères américains et explorent le potentiel du Net en matière de communication, l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) faisant figure de précurseur. L’UMP est en effet le premier parti à lancer une campagne d’e-mailing dans le but de recruter de nouveaux abonnés à sa lettre électronique.

Le parti de la majorité a débuté cette campagne avant l’été, avec une première phase de tests portant sur une base de 15 000 fichiers. Prudent, il a pris soin de mesurer le taux d’internautes choisissant de ne plus recevoir aucun e-mail de la part de l’UMP, avant de généraliser l’opération. “Les résultats de cette première étape ont été rassurants”, indique Jean-Luc Bourget, responsable du pôle édition au sein de la direction de la communication de l’UMP. “Deux autres phases de tests ont suivi début septembre. Si celles-ci se révèlent concluantes, nous utiliserons une base de 3 millions d’emails.”

Une partie des fichiers achetés à la société I-Media étant qualifiés, certains internautes ont déjà pu recevoir un e-mail personnalisé, dont le sujet était de la forme “Mlle Dupond, participez au débat pour 2007”, et l’émetteur Nicolas Sarkozy, le président de l’UMP lui-même. Dans le corps du message, le ministre de l’Intérieur sollicite ensuite les prospects à grands coups de “Participez à la préparation du projet 2007”, “Devenez acteur du changement”, ou encore cliquez ici pour me faire connaître votre souhait d’être informé”.

Les outils de l’Internet au service de la politique

Au final, l’UMP entend ajouter l’e-mail à la batterie d’outils marketing qu’il utilise déjà sur le Net. Il communique notamment sur les moteurs de recherche à l’aide de liens sponsorisés liés à des mots clés tels “grève” ou “pour le non”. “Nous utilisons régulièrement des mots tirés de l’actualité pour inviter les internautes à réagir sur notre site”, précise Jean-Luc Bourget.

Le parti de Nicolas Sarkozy a également constitué une fédération de “cyber militants” dont la mission consiste à promouvoir l’UMP sur les espaces communautaires du Net, tels les forums et les blogs. Il n’utilise pas encore, en revanche, les blogs dont le pouvoir d’influence est désormais bien connu des hommes politiques américains. Sur ce terrain, le Parti Socialiste semble plus avancé, notamment grâce au blog de Dominique Strauss-Kahn.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur