Nicolas Sarkozy : retour gagnant sur Facebook, c’est déjà ça

Régulations
nicolas-sarkozy-facebook

Avec sa contribution officielle de retour dans la vie politique, Nicolas Sarkozy a provoqué un buzz énorme sur Facebook. La preuve avec Milky.

En se rasant samedi matin, Nicolas Sarkozy a dû penser qu’il avait beaucoup d’amis sur Facebook. C’est officiel : l’ancien Président de la République revient en politique. Il brigue la présidence de l’UMP avant de viser plus haut : l’Elysée.

Il a suffi d’une déclaration enflammée sur sa page Facebook “pour construire une alternative crédible” (par rapport à la majorité politique actuelle) pour faire exploser le compteur des interactions : “j’aime”, “Commenter”, “Partager”.

Illustration du phénomène avec le compteur-radar Milky Live (agence social Media, mobile et innovation digitale) dont on a récupéré une copie d’écran (voir fin article). Lorsque Nicolas Sarkozy a publié sa contribution (à partir de vendredi 16h00), les médias et les internautes prennent le relais.

La machine du buzz est enclenchée et elle devrait se propager encore tout au long du week-end. A la fin de la journée (pointage vers minuit), on recense avec cette unique contribution de Nicolas Sarkozy presque 70 000 “J’aime”, plus de 18 000 commentaires et près de 17 000 “Partager”.

Nicolas Sarkozy aime s’entretenir avec les Français via Facebook. Même si ses contributions sont diffusées au compte-gouttes (une dizaine en deux ans, depuis qu’il a quitté la Présidence de la République). Mais il n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat en évoquant parfois des épisodes judiciaires parfois douloureux le concernant.

Cette “personnalité politique” (décrit comme tel sur sa page) est suivie par presque 960 000 membres de Facebook. Ce qui veut pas dire qu’il s’agit pour autant de militants pro-Sarkozy mais il détient le record d’attention dans le monde politique. François Hollande en presque moitié moins d’abonnés sur sa page individuelle (500 000 abonnés) alors qu’il peut aussi compter sur la page officielle de l’Elysée (131 448 mentions “J’aime”). De son côté, Manuel Valls en aligne 36 000.

L’opération de communication par media social de Nicolas Sarkozy s’est aussi déclinée sur Twitter avec des contributions de sa déclaration globale découpée en série de tweets. Nicolas Sarkozy aligne 549 000 followers à son compte Twitter. Un bataillon moins impressionnant que Facebook (mais quand même).

Reste à évaluer le réel degré d’assiduité de Nicolas Sarkozy sur ces questions de communication par voie numérique. Même s’il n’est pas toujours évident de dompter le canal 2.0 (piratage, détournement par Google bombing…).

On peut néanmoins mettre au crédit de l’ancien Président de la République la création du Conseil national du numérique (avec l’aide de son conseiller numérique à l’époque Nicolas Princen). Une instance consultative remodelée lorsque François Hollande est arrivé mi-2012 à l’Elysée (avec cette fois-ci l’aide de Fleur Pellerin, alors Secrétaire d’Etat à l’Economie numérique).

Du côté de Facebook, on devrait se féliciter de l’usage parcimonieuse mais efficace de Nicolas Sarkozy sur le réseau social. Rappelons à ce titre que Mark Zuckerberg était venu assister au Forum e-G8 organisé à Paris en 2011. Devinez qui avait lancé l’invitation ?

D’ailleurs, pour l’anecdote, l’économiste Philippe Dessertine a déclaré lors d’un récent congrès des DAF organisé Porte Maillot à Paris que Steve Jobs était initialement attendu à cette vaste concertation numérique pré-G8 organisé ultérieurement à Deauville.

retour-nicolas-sarkozy-facebook

Source : Milky Live, septembre 2014

————
Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?
————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur