Nintendo débarque la Wii en Europe

Mobilité

Avec ses deux manettes et son détecteur de mouvements associés à un prix
raisonnable, la Wii pourrait conquérir une nouvelle génération de joueurs.

Si l’on ne devait retenir qu’une chose de la Wii, ce serait bien sa manette. Contrairement à ses concurrentes, la manette de la Wii ne s’utilise pas avec les pouces essentiellement mais avec la main, voire les deux. La Wiimote se compose en fait de la télécommande, dotée de touches directionnelles et de sélection, et du Nunchuk, un joystick qui vient se connecter à la télécommande de base.

Au delà de la multiplication des éléments de contrôle des jeux, les deux manettes se manient à coup de mouvements, comme si le joueur se trouvait en situation réelle. Un match de tennis, un tournois d’escrime ou une partie de bowling invite à reproduire les gestes propres à ces situations ludiques (prévoir de la place dans le salon). De quoi donner le goût du jeu vidéo aux allergiques des manettes multitouches.

Les gesticulations des joueurs sont ainsi détectées par un capteur de mouvement placé au dessus du poste de télévision. Et à en croire les premiers essais, ça marche de façon assez bluffante. A tel point que Nintendo recommande d’utiliser la dragonne et d’avoir les mains sèches pour éviter de faire tomber la Wiimote.

6 millions de Wii dans le monde

Ce vendredi 8 décembre 2006 Nintendo a donc démarré la commercialisation de sa nouvelle console de jeux en Europe, trois semaines après son débarquement américain (le 17 novembre 2006). La Wii est proposée à 249 euros en version de base (une Wiimote et une compilation de 5 jeux, notamment). Les titres sont proposés autour de 60 euros. Pour le moment, Nintendo en propose sept : The Legend of Zelda: Twilight Princess, Wii Play, Red Steel, Rayman Contre les Lapins Crétins, Need for Speed Carbon, Tony Hawk’s Downhill Jam et Super Monkey Ball Banana Blitz. Un nombre qui devrait s’étoffer à 24 d’ici la fin de l’année, promet le constructeur.

Une nouvelle façon de jouer associé à un tarif abordable, la stratégie de Nintendo semble séduire. Selon l’AFP, un millier de personnes faisait la queue dès minuit devant les enseignes de la Fnac et Virgin à Paris. Des files d’attentes similaires se seraient formées la veille à Stockolm et Londres. La Wii a donc toutes ses chances de se faire une place au soleil face aux mastodontes concurrentes Xbox 360 de Microsoft (lancée fin 2005) et la très attendue PS3 de Sony qui a retardé le lancement européen à mars 2007. D’ici là, Nintendo espère distribuer 40 000 Wii en France et 6 millions dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur