Nintendo enrichit la Game Boy Advance d’un écran rétro-éclairé

Mobilité

Avec la nouvelle Game Boy Advance SP, Nintendo abolit le principal défaut de sa console de jeux vidéo mobile : l’absence d’écran éclairé qui rendait impossible l’utilisation en environnement assombri. Compatible avec la bibliothèque de titres existants, la nouvelle Game Boy adopte le look d’un mini-ordinateur portable mais sera plus chère d’une trentaine de dollars. Sortie prévue en mars en Europe.

Nintendo vient d’exaucer le voeu d’Adam Curtis… un an et demi après sa demande. Ce jeune Américain avait lancé une pétition en ligne pour demander à Nintendo d’équiper ses consoles Game Boy Advance d’un écran rétro-éclairé, point faible (et l’une des rares critiques) de la console portable (voir télégramme du 21 juin 2001). Nintendo vient en effet d’annoncer une nouvelle version de sa plate-forme ludique, la Game Boy Advance SP (pour Service Premium ?).

Outre cet écran rétro-éclairé qui permet de jouer dans le noir, la SP se compose de deux parties qui se rabattent à la manière d’un ordinateur portable. La partie supérieure est constituée de l’écran tandis que la partie inférieure dispose des boutons de contrôle. Cette nouvelle console intègre également une batterie rechargeable, ce qui répond au problème de la consommation énergétique et de l’autonomie de la Game Boy Advance.

Pour quelques dollars de plus…

Si la SP devrait satisfaire Adam Curtis, Nintendo n’a évidemment pas lancé ce nouveau modèle uniquement pour combler ses voeux mais plus pour relancer les ventes en baisse de la console. Les jeux de la Game Boy Advance seront évidemment compatibles avec la SP. Celle-ci sera lancée le 14 février au Japon, le mois suivant en Europe et aux Etats-Unis. Elle devrait être commercialisée autour des 105 dollars, soit une trentaine de dollars de plus que son aînée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur