Nintendo France traque les revendeurs d’appareils servant à copier les jeux vidéo

Cloud

Le fabricant de consoles (Wii, DS…) lance une série d’actions en justice contre les revendeurs de “linkers” pour endiguer la contrefaçon de ses jeux.

Nintendo France a récemment déposer des plaintes contre les magasins et les sites de commerce électronique qui détiennent, distribuent et commercialisent des linkers, ces appareils qui servent à copier illégalement des jeux vidéo.

Les possesseurs de la console portable DS peuvent par exemple, copier et stocker sur une simple carte MicroSD plusieurs jeux DS téléchargés illégalement sur Internet.

En France, la Brigade Centrale de Répression des Contrefaçons Industrielles et Artistiques (BCRCIA) a déjà lancé des investigations à la suite des plaintes déposées par Nintendo. Elle a réussi à saisir “plusieurs centaines d’appareils”, selon un communiqué de Nintendo.

Depuis décembre 2007 (correspondant au début de la chasse aux linkers initiée par le groupe nippon), plusieurs “dizaines de milliers” d’appareils de copiage ont été saisis en France.

Pour le moment, un premier jugement du tribunal correctionnel de Paris “mettant en cause plusieurs protagonistes” est attendu pour le premier semestre prochain. Nintendo ne cite pas les enseignes incriminées.

Plus de 770 millions d’euros de pertes par an

“Ce que nous ciblons, ce sont les sociétés, les grossistes, les revendeurs qui pratiquent ce trafic, pas les consommateurs. Pour le moment, notre action vise le commerce de ce type de produits à l’échelle internationale”, a expliqué Véronique Vasse, cité par l’AFP.

La représentante du service juridique de Nintendo France ne cache pas ses intentions : mettre un terme définitif à la commercialisation de ces linkers sur le territoire français qui ne servent qu’à propager des contrefaçons.

Le fabricant de consoles de jeux japonais, qui commercialise également la très plébiscitée Wii, évalue le manque à gagner à plus de 770 millions d’euros par an. La contrefaçon concerne aussi les studios de création de jeux vidéo et les développeurs tiers dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur