NKM veut pousser les élus à utiliser le Web 2.0

Mobilité

Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat à l’économie numérique, a revêtu sa tenue de prof et inauguré les Ateliers de l’élu 2.0, pour inciter les politiques à communiquer via les réseaux sociaux et les blogs.

Comment se rapprocher de ses concitoyens et de ses électeurs ? Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, a esquissé un début de réponse en ouvrant aux élus français une série d’ateliers devant permettre aux députés et aux sénateurs de mieux maîtriser l’utilisation des outils offerts par le Web 2.0.

A son image, NKM, qui possède sa propre page Facebook régulièrement alimentée et son fil de “tweets” sur Twitter, veut aider les politiques à  être davantage présents sur les réseaux sociaux, les blogs ou les plates-formes de vidéos, comme YouTube et Dailymotion.

“Internet chez les élus, on en parle beaucoup, mais on le pratique peu. Et plutôt chacun de son côté, qui plus est. Sur le Web 2.0, il y a une demande de direct par les internautes, de spontané, de transparence. En un mot, d’authentique”, a précisé Nathalie-Kosciusko-Morizet dans un communiqué.

Cette série de “cours”, baptisés “Les Ateliers de l’élu 2.0”, ont débuté mercredi 20 octobre et se poursuivront jusqu’au 25 novembre, avec une centaine d’élus déjà inscrits à ces sessions. Lors du lancement du premier atelier, Nathalie Kosciusko-Morizet a précisé que les députés et sénateurs inscrits devaient assister personnellement à ces sessions de communication dans l’univers du Web 2.0, et qu’ils ne pouvaient pas y dépêcher un assistant pour les remplacer.

En tout, quatre ateliers devraient être dispensés avant la fin de l’année : ils auront pour thèmes “E-réputation et référencement”, “Les réseaux sociaux”, ou encore “La mobilisation citoyenne en ligne”.

Pour aider ces élus à développer des affinités avec l’Internet nouvelle génération et à apprivoiser les nouveaux outils communautaires, plusieurs invités dispenseront leur savoir-faire et leur expérience aux inscrits, tels que Daniel Kaplan, président de la FING (Fondation Internet nouvelle génération), le blogueur Nicolas Vanbreemersch, le journaliste David Abiker , le directeur de l’agence Web la Netscouade, Benoît Thieulin ou encore le directeur général de Google France, Mats Carduner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur