Nokia 6 : un retour ciblé dans les smartphones signé HMD

MobilitéSmartphones
nokia-6-android-7-0

HMD Global Oy dévoile le Nokia 6 sous Android 7.0. C’est le symbole de la renaissance de Nokia dans le segment des smartphones.

La marque Nokia revit dans le segment des smartphones Android à travers HMD Global Oy, une start-up finlandaise qui a passé un accord d’exploitation exclusif de la marque Nokia sur des tablettes et smartphones pour les 10 prochaines années avec Nokia Corporation.

Evoluant sous Android 7.0 (« Nougat »), le Nokia 6  est réservé exclusivement au marché chinois. Le nouveau modèle vient étoffer la cohorte de smartphones de milieu de gamme. Il sera commercialisé au tarif équivalent de 233 euros prochainement.

« Le Nokia 6 marque la première étape dans l’ambition de HMD d’établir une nouvelle norme dans la conception, la qualité des matériaux et l’innovation de fabrication à travers chaque niveau de ses produits en s’appuyant sur les caractéristiques d’une véritable expérience de téléphone Nokia. » explique ainsi HMD dans son communiqué.

Le choix du marché chinois semble logique, qualifié de « stratégiquement important » avec 552 millions d’utilisateurs de smartphones en 2016 (avec une prévision de 593 millions en 2017).

« Notre ambition est de livrer un produit haut de gamme, qui répond aux besoins des consommateurs à chaque point de prix, sur tous les marchés. Nous commençons aujourd’hui, avec notre Nokia 6 premium et de haute qualité », a déclaré Arto Nummela, CEO de HMD Global Oy.

Si le focus est mis sur le choix des matériaux et la qualité premium du terminal, HMD tente également de convaincre sur le volet des spécifications techniques.

Le Nokia 6 intègre un classique écran Full HD de 5,5 pouces.

Côté photographique, un APN en façade avec capteur de 16 mégapixels (auto focus à détection de phase), doublé d’un second au dos avec capteur de 8 mégapixels, doit permettre au Nokia 6 de se démarquer.

Le volet stockage passe par 64 Go de mémoire flash interne, qu’il sera possible d’étendre grâce à la présence de l’emplacement pour carte microSD.

La connectivité cellulaire est, elle, assurée par le modem X6 LTE, permettant l’agrégation de deux porteuses (deux bandes de 10 MHz), suffisant pour de la 4G LTE de catégorie 6, avec respectivement 150 Mbit/s et 75 Mbit/s en débits descendant et ascendant.

Mais, en termes d’usages mobiles, il sera difficile de s’épanouir complètement faire avec sa « classique » batterie de 3 000 mAh qui ne devrait guère permettre de dépasser 24 heures en termes d’autonomie.

Le nouveau modèle de smartphone de Nokia a opté pour un SoC (System on Chip) d’entrée de gamme Qualcomm Snapdragon 430, plutôt que pour une puce des séries 600 ou bien 800.

Elle embarque un chiche GPU Adreno 505 et aligne 8 coeurs ARM Cortex A-53 (cadencés jusqu’à 1,4 GHz) dans son processeur. Pas de quoi occuper les premières places des tests de benchmark, même si l’ensemble est rehaussé grâce à la présence de 4 Go de mémoire vive.

A ce stade, difficile d’affirmer que le Nokia 6 pourra se frayer une place au soleil parmi les nombreux terminaux de milieu de gamme. Mais HDM ne compte pas s’arrêter à ce coup d’essai et prévoit d’autres annonces courant 2017 dans le domaine des smartphones et des tablettes.

Créé en novembre 2015, HMD est soutenu par le fonds d’investissement Smart Connect LP chapeauté par Jean-François Baril, ex-Vice-Président de Nokia dans la période 1990 – 2012.

(Crédit photo : @HMD Global Oy)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur