Nokia : de l’analyse prédictive dans la cartographie

Régulations
nokia-medio-systems

En rachetant l’Américain Medio Systems et ses technologies d’analyse prédictive, Nokia franchit une nouvelle étape dans la personnalisation de ses services de géolocalisation et de cartographie.

Après la revente de sa division mobile à Microsoft, Nokia multiplie les acquisitions stratégiques pour renforcer ses services de géolocalisation et de cartographie, réunis sous la marque HERE.

Début juin, l’équipementier finlandais mettait la main sur Desti, une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle. A cette occasion, Don Zereski, responsable Search and Places pour la division Nokia HERE, revenait sur la dimension de personnalisation qui allait résulter de ce rachat : “Nous voulons créer une nouvelle classe de services de localisation qui comprend implicitement qui vous êtes et ce que vous recherchez, parfois même avant qu vous ne le demandiez“.

C’est précisément dans cette logique que s’inscrit l’acquisition – officialisée ce jeudi – de Medio Systems. Basée à Seattle, cette entreprise américaine est arrivée sur le marché en 2004 avec un moteur de recherche “contextualisé” pour terminaux mobiles. Sa stratégie a pris une orientation BtoB autour de l’analyse prédictive, avec des applications dans le marketing. Les différentes solutions aujourd’hui proposées à son catalogue permettent d’améliorer l’acquisition, la rétention et la monétisation du trafic Web en provenance des smartphones et des tablettes.

Les services de Medio Systems reposent sur l’alliance d’une plate-forme cloud et d’algorithmes développés en interne. Cet ensemble optimise le ciblage de la clientèle et lui propose, en quasi-temps réel, des offres susceptibles de retenir son attention. Disney, Rovio (éditeur d’Angry Birds) et CBS en sont les principaux utilisateurs. Toutes les données collectées à propos des internautes sont unifiées, traitées pour identifier des comportements-types et synthétisées en un tableau de bord ajustable par application, plate-forme (iOS, Android, Web) ou encore pays.

Certaines des opérations de financement de Medio Systems sont passées inaperçues. Il est question d’un tour de table de 30 millions de dollars en 2006 (source Crunchbase) au près de Trilogy Equity Partnershop, Mohr Davidow Ventures, Frazier Technology Ventures et Accel Partners. A s’en fier au profil de la société sur AngelList, T-Ventures (branche capital-investissement de Deutsche Telekom) figure également sur la liste des investisseurs, au même titre que Verizon Ventures.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Nokia ?

Crédit illustration : Andrey Armyagov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur