Smartphones : Nokia fait de la place à Microsoft Exchange sur deux modèles Asha

Régulations
Nokia Asha 303 feature phone

Une compatibilité avec le protocole ActiveSync et l’écosystème de messagerie électronique Microsoft Exchange suffit-elle à favoriser les smartphones de la gamme Asha en entreprise ? Nokia y croit.

Le marché du grand public ne suffit pas à Nokia pour tenir. Le salut viendra-t-il du BtoB ?

Le fabricant finlandais de téléphones mobiles, qui a perdu son statut de leader mondial au profit de Samsung, pousse tente l’incursion en milieu professionnel avec deux smartphones de la série Asha (sous Symbian), en l’occurrence les modèles 302 et 303.

Présentés dans un apparat digne d’une entrée de gamme dans laquelle ils s’inscrivent de fait, ces terminaux comptent à leur actif un argument phare : leur compatibilité en natif avec l’écosystème de messagerie électronique Microsoft Exchange (versions 2003, 2007 et 2010).

Pour s’immiscer dans les entreprises, Nokia mise sur cette conception simpliste d’une téléphonie sans paillettes, mais riche de cette fonctionnalité particulièrement adaptée aux environnements collaboratifs de travail.

Plus qu’une application destinée à consulter ses courriels, les Asha abritent une solution tout-en-un qui inclut notamment la composante Office 365 Mobility.

Outre la synchronisation des contacts, des agendas et des e-mails, les notifications push en temps réel s’adjoignent à des options de sécurité telles que la désactivation de l’appareil et le changement de mot de passe à distance.

Mais cette compatibilité avec les serveurs Exchange induit surtout une dimension de polyvalence, adéquate dans l’optique de conquérir non seulement les entreprises, mais aussi les marchés émergents et ce “prochain milliard” de mobinautes en puissance.

Le fait de disposer en natif d’un connecteur ActiveSync ouvre en effet à des solutions telles que la plate-forme open source de collaboration de l’éditeur Zafara, dont le serveur ZCP vient de passer en version 7.1, comme l’explique Silicon.fr.

Même constat pour Z-Push, autre produit de Zafara. Il s’agit d’une déclinaison open source du protocole ActiveSync, qui peut désormais synchroniser des e-mails enrichis et afficher des alertes en temps réel.

Affiché à 129 euros TTC en France, l’Asha 302 est un 2,4 pouces muni d’un double emplacement SIM, d’une puce 3G à 7,2 Mbit/s et d’une connectivité Bluetooth 2.1.

Pour 159 euros TTC, l’Asha 303 passe à 2,6 pouces et se dote Wifi 802.11g. Des configurations somme toute modestes, mais une cible avérée, contrairement aux idées reçues : les professionnels en mobilité.

Nokia Asha 205

Image 3 of 6

Nokia Asha 205 avec ebuddy
Nokia Asha 205 avec ebuddy

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur