Nokia : le board recomposé avant la fusion avec Alcatel-Lucent

EntrepriseFusions-acquisitionsManagementNominations
nokia-conseil-administration
0 3

Avant de finaliser son rapprochement avec Alcatel-Lucent, Nokia modifie la composition de son conseil d’administration.

Quelques jours après l’annonce de l’acquisition effective d’Alcatel-Lucent, Nokia modifie la composition de son conseil d’administration « afin de refléter la nouvelle répartition du capital de la société ».

En premier lieu, Philippe Camus, directeur général par intérim de l’équipementier français depuis le départ de Michel Combes le 1er septembre 2015, est confirmé à ce poste. Il devient, à ce titre, président du nouveau board de Nokia (des fonctions qu’il occupait chez Alcatel-Lucent depuis octobre 2008).

De qui se compose le nouveau conseil d’administration ? De Risto Siilasmaa (président de Nokia), Rajeev Suri (P-DG du groupe finlandais), Timo Ohamuotila (vice-président exécutif et directeur financier), Maria Varsellona (vice-présidente exécutive chargée du service juridique) et Samih Elhage (vice-président exécutif, directeur financier et responsable des opérations de Nokia Networks).

philippe-camus
Philippe Camus

Ils remplacent Jean Monty, Louis Hughes, Olivier Piou, Stuart Eizenstat, Kim Crawford Goodman et Francesco Caio, qui ont démissionné de leurs postes d’administrateurs d’Alcatel-Lucent.

Le nouveau bureau de Nokia comprendra cinq comités : Gouvernement d’Entreprise et Nominations, Rémunération, Audit des finances, Technologique… et le Comité des Administrateurs indépendants, composé de Jean-Cyril Spinetta, Sylvia Summers et Carla Cico.

Les actionnaires d’Alcatel-Lucent doivent ratifier cette nouvelle organisation lors de leur prochaine assemblée générale.

« Le conseil d’administration nouvellement composé a décidé de résilier le programme d’ADSs d’Alcatel-Lucent suite au règlement-livraison de l’Offre initiale et de demander la radiation volontaire des ADSs du New York Stock Exchange à compter du règlement-livraison de l’Offre réouverte », ajoute l’équipementier français dans son communiqué.

La réouverture de l’offre est prévue pour le 14 janvier, jusqu’au 3 février. Quant aux accords permettant la mise en oeuvre des plans d’intégration entre les deux sociétés, ils ont été validés le 8 janvier par le conseil d’administration.

La fusion – annoncée en avril 2015, comme le note Silicon.fr – devrait être bouclée avant la fin du premier trimestre.

Crédit photo : Christophe Lagane – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur