Nokia cède à Renasas sa division de puces modems sans fil

Cloud

Nokia revend pour 200 millions de dollars son activité de technologies liées aux puces modems pour le marché du sans fil (GSM, HSPA, LTE).

Nokia cède son pôle d’activité portant sur les puces modems pour les marchés du sans fil à Renasas Electronics pour 200 millions de dollars.

Le groupe acquéreur, d’origine japonaise (fruit d’un rapprochement entre NEC, Hitachi et Mitsubishi), figure dans le classement des 5 premiers groupes de semi-conducteurs dans le monde.

Il revendique la première position sur le segment des microcontrôleurs*, des puces essentielles dans la téléphonie mobile.

Cet accord de transfert de compétences porte sur des technologies de modems sans fil pour des réseaux wireless sous les standards LTE, HSPA et GSM.

En exploitant son propre portefeuille de technologies (processeurs orientés applications, module de transmission radio ou RF transceiver, amplificateur RF pulsé haute puissance…), Renasas estime désormais être en mesure de fournir une plate-forme complète pour déployer des réseaux mobiles.

Cet accord entre Nokia et Renasas inclut également une dimension de transferts de brevets et le rattachement de 1100 collaborateurs du groupe télécoms finlandais à l’acquéreur japonais.

Il s’agit de cellules R&D éparpillées entre le Royaume-Uni, le Danemark, la Finlande et l’Inde.

Le groupe Renasas affiche un effectif monde de 47 000 collaborateurs et un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros sur l’année 2009.

* Puce constituée d’éléments intégrés permettant de fonctionner comme une unité autonome, et conçue spécifiquement pour contrôler un dispositif donné. Le microcontrôleur intègre généralement sur la même puce un microprocesseur, de la mémoire et un bus d’entrée/sortie. (source : Cimeq)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur