Nokia conserve de justesse sa première place dans la téléphonie

MobilitéSmartphones
Nokia Lumia 800 Bing

Nokia est mal en point, mais s’accroche à sa place de plus gros vendeur de téléphones au monde, talonné par Samsung et Apple.

Sur le trimestre, comme sur l’ensemble de l’année, Nokia reste le numéro un du marché de la téléphonie. Mais de moins en moins.

En tout, plus de 1,5 milliard de téléphones mobiles ont été vendus sur la planète en 2011, selon le cabinet Strategy Analytics. Soit une hausse de 14% par rapport à 2010 note Silicon.fr.

À noter cependant qu’avec ses 445 millions d’unités, le quatrième trimestre connaît un ralentissement sur la moyenne avec une hausse de 11% (par rapport à 2010). Environ 155 millions des terminaux vendus étaient des smartphones.

Nokia a écoulé de son côté 113,5 millions de téléphones sur le trimestre et 417,1 millions sur l’année.

Le constructeur finlandais perd encore autour de 8% de ses volumes. En 2011, le constructeur du Lumia ne détient plus que 26,9% du marché contre près de 31% en 2010.

Une tendance à la baisse continue ces dernières années qui va peut-être finir par s’inverser si la stratégie Windows Phone s’avère être la bonne.

Lancés en novembre en Europe et aux États-Unis, les premiers modèles de smartphones sous l’OS mobile de Microsoft bénéficient d’un bon démarrage avec plus d’un million d’exemplaires vendus.

C’est aussi un moyen de reconquérir le marché américain. Mais cela n’a pas empêché Nokia d’encaisser un milliard d’euros de pertes sur l’année.

Samsung profite des faiblesses du numéro un pour le talonner avec 95 et 327,4 millions de ventes respectivement au quatrième trimestre et sur l’ensemble de l’année.

Soit des hausses respectives de 17,7% et 16,8%. Le Galaxy S2 a rencontré son public. Et le S3 commence à pointer le bout de son nez. Samsung revendique 21,1% du marché annuel.

L’autre grand gagnant de la compétition n’est autre qu’Apple avec le succès explosif de l’iPhone 4S : 37 millions de terminaux distribués sur le trimestre (+128,4%) et 93 millions d’iPhone sur l’année (+95,8%).

Apple détient désormais 6% du marché mondial des téléphones (8,3% sur le trimestre) et retrouve, au quatrième trimestre, sa place de premier constructeur de smartphones.

Une position que Cupertino pourrait bien renforcer en franchissant allègrement la barre des 100 millions d’unités au prochain trimestre. L’ouverture du marché chinois à l’iPhone fin 2011 devrait l’y aider.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur