Nokia pourrait investir le marché de la réalité virtuelle

MobilitéSmartphones
nokia-alcatel lucent
4 0

Nokia pourrait bientôt présenter un produit ancré dans la réalité virtuelle. Un nouveau signe de son retour escompté dans l’électronique grand public ?

Nokia pourrait faire ses premiers pas dans la réalité virtuelle dès la semaine prochaine.

Selon Re/Code, un produit serait dévoilé dans ce sens à l’occasion d’un événement spécial prévu à Los Angeles.

Mais de quoi s’agit-il ? On évoque un accessoire VR qui aurait été développé par la division Nokia Technologies. Mais peu d’informations filtrent.

Mais le marché IT se montre fébrile dès que l’on parle de réalité virtuelle : Facebook exploite le casque Oculus Rift, HTC et Valve sont associés autour du casque Vive), Sony veut associer son casque Morpheus à sa PS4, Samsung s’appuie sur Oculus pour proposer le Gear VR et Google scrute le marché à travers les Cardboards…

Pour Nokia, c’est un nouveau signe qui conforte un retour sur le marché de la téléphonie mobile (après avoir vendu sa division dédiée à Microsoft en avril 2014) ou dans l’électronique grand public de manière plus large.

Dans ce domaine, il s’agirait surtout de concevoir de nouveaux terminaux mobiles commercialisés sous licences. A charge pour des fabricants partenaires d’assurer la production, la distribution et la vente des appareils.

Une approche qui rappelle celle adoptée par Polaroid ou Kodak.

Ainsi, on pourrait interpréter la présentation en novembre 2014 de la tablette Nokia N1 évoluant comme un galop d’essai.

La division Nokia Technologies s’est aussi fait la main avec un lanceur d’applications spécifique pour Android (puisque « prédictif ») baptisé Nokia Z.

Via cette division, le groupe télécoms finlandais propose d’ores et déjà des accords de licences portant sur 10 000 brevets à 60 sociétés exploitantes.

Soyons prudents car Nokia doit respecter certaines obligations validées avec Microsoft : pas de marque Nokia apparaissant sur des nouveaux téléphones d’ici fin 2016 et pas de production de feature phones (téléphones d’entrée de gamme) estampillées Nokia d’ici 10 ans, selon TechWeekEurope.

En l’état actuel, la priorité de Nokia est donnée au rapprochement avec Alcatel-Lucent pour ériger un poids lourd dans le domaine des télécoms en Europe.

Parallèlement, la vente de Nokia Here (technologies de cartographie et de navigation pour véhicules) se confirme. Un consortium de constructeurs automobiles allemands se montre intéressé pour contrer l’influence de Google Maps.

(Copyright : A and N Photography – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur