Nokia et Microsoft officialisent leur union

CloudMobilitéOS mobiles

Dans le monde de la téléphonie mobile, Microsoft et Nokia sont désormais officiellement partenaires. L’accord porte notamment sur la migration de l’OS Windows Phone sur les terminaux Nokia et l’échange croisé de services mobiles.

L’accord annoncé la veille du Mobile World Congres de Barcelone, le 11 février dernier, entre Microsoft et Nokia est aujourd’hui officiellement signé, rapporte Silicon.fr.

Rappelons que ce partenariat vise à associer l’environnement d’exploitation Windows Phone aux téléphones mobiles de Nokia dont la qualité du hardware n’est plus à démontrer (même si le constructeur souffre de quelques exceptions comme le N8). Un accord qui éjecte donc l’offre Symbian des smartphones du constructeur finlandais, le système original étant relégué aux terminaux d’entrée de gamme.

L’accord comprend également un échange croisé de services. Nokia va ainsi fournir ses technologies de géolocalisation (y compris la cartographie et la navigation) à la plate-forme de Microsoft qui, de son côté, apportera son moteur de recherche Bing au portefeuille de produits du finlandais.

L’idée étant bien de renforcer les revenus issus des services de proximité à travers la productivité, la publicité, le jeu et les médias sociaux, notamment. Enfin, les équipes d’ingénieurs des deux entreprises optimiseront Windows Phone aux designs matériels de Nokia, notamment au niveau de la capture d’image.

La finalisation de l’accord nous apprend également l’intention des deux parties de porter leurs efforts sur la formation des développeurs d’applications locales et globales qui bénéficieront d’une inscription gratuite au programme “Windows phone developper”.

De plus, un nouveau magasin d’applications en ligne sous la marque Nokia s’appuiera sur le Windows Marketplace. Ce qui aura pour avantage de centraliser la distribution des applications vers les utilisateurs de terminaux Windows Phone, Symbian et Nokia Series 40. En retour, Microsoft bénéficiera de l’expertise de Nokia dans la facturation de services via la facture de l’opérateur mobile afin de tirer avantage des 112 accords signés avec des opérateurs dans 36 pays.

(lire la suite de l’article en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur