Nokia n’envisage pas le WiMax mobile avant 2008

Mobilité

Le constructeur de téléphones mobiles préfère attendre le développement de ce marché avant de s’y lancer.

Nokia attendra jusqu’en 2008 que le WiMax mobile (802.16e) se développe pour s’engager sur ce marché. D’ici là, le constructeur de téléphones mobiles abordera courant 2006 le marché du WiMax fixe (802.16d), une technologie qu’il considère comme complémentaire des points d’accès Wi-Fi.

“Nous investissons actuellement dans le WiMax mais personne ne peut dire aujourd’hui de quelle manière ce marché va se développer”, a confié à VNUnet.com Mikko Salminen, directeur du marketing de Nokia chargé de la convergence fixe-mobile. “Nous attendons un décollage d’au moins 1 % de ce marché. Si cela n’arrive pas, il est voué à l’échec.”

Nokia mise sur l’i-HSPA

Habituellement, explique Mikko Salminen, Nokia est dans les premiers à investir dans les nouvelles technologies. Mais le constructeur s’est lancé trois ans trop tôt dans la vente de systèmes Wi-Fi en 1999/2000, le marché de masse n’ayant réellement décollé qu’en 2003.

“Une couverture étendue en WiMax est hasardeuse du point de vue des coûts et le modèle économique n’a pas encore été trouvé”, précise Robin Lindahl, vice-président de Nokia chargé du marketing pour les réseaux radio. “Le WiMax n’est pas un concurrent de la 3G. C’est une technologie complémentaire qui s’adapte beaucoup mieux aux points d’accès Wi-Fi. L’Internet High Speed Packet Access [i-HSPA, une solution développée par Nokia et basée sur la technologie WCDMA, Ndlr] est pour nous la meilleure option car elle permet de réduire les coûts des opérateurs.”

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 27 janvier 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur