Nokia ouvre le code source du moteur de son navigateur mobile

Mobilité

Le fabricant espère ainsi impliquer la communauté open source dans le développement de son navigateur mobile S60.

Nokia a mis à la disposition de la communauté open source le code source du S60 WebKit, le moteur de son navigateur Internet mobile. Le constructeur finlandais a indiqué qu’il souhaitait, via cette initiative, réduire la fragmentation dans les navigateurs mobiles de prochaine génération et simplifier les développements de contenus pour l’Internet mobile.

Le code source du navigateur de Nokia est proposé sous la licence open source BSD, que le constructeur décrit comme “hautement permissive” et peu exigeante. Le code sera mis à la disposition des développeurs open source à travers le WebKit Open Source Project sur le site Webkit.org.

Le navigateur mobile S60, qui supporte les technologies Ajax, DHTML et les langages de script, a été conçu afin de répliquer sur les appareils mobiles le rendu des pages Web des navigateurs pour ordinateurs. Selon Nokia, les navigateurs de nouvelle génération basés sur ce code permettront aux utilisateurs de smartphones de profiter pleinement de la navigation sur le Web en allant au-delà de ce que proposent les actuelles pages conçues pour les mobiles.

Un projet “particulièrement intéressant” pour T-Mobile

Przemek Czarnecki, vice-président chargé des technologies de terminaux de T-Mobile International, estime que le navigateur S60 offre des fonctionnalités similaires à celles des navigateurs Web pour ordinateurs de bureau. Il est d’autre part “particulièrement intéressant” pour T-Mobile dans la mesure où la société travaille actuellement à l’amélioration de la navigation mobile avec son produit Web ‘n’ walk. “L’utilisation de l’open source pour parvenir à une meilleure compatibilité des sites Web est une stratégie importante pour l’industrie de la mobilité”, a déclaré le dirigeant.

Parallèlement à l’ouverture du code source du moteur S60 Webkit, basé sur les composants WebCore et JavaScriptCore du navigateur Safari d’Apple, Nokia apportera une “collaboration active” à la communauté open source pour développer les futures améliorations du navigateur et partager en temps réel les changements apportés au moteur. “Cette initiative attirera un nombre de développeurs open source suffisant pour bâtir un solide moteur de navigateur capable de réduire au minimum la fragmentation sur le marché des navigateurs mobiles”, a indiqué Lee Epting, vice-président du Forum Nokia, le programme d’assistance aux développeurs de la société.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 25 mai 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur