Nokia pousse l’analyse des données mobiles avec Motally

CloudMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes

Le rachat de la start-up californienne Motally va permettre à Nokia de renforcer la gestion du volet “mobile analytics”.

Avec l’acquisition de Motally, Nokia affine son savoir-faire pour analyser les data mobiles (sites Web et applications mobiles).

Fondée en 2008 et basée à San Francisco, cette start-up de huit personnes développe des solutions de statistiques pour applications mobiles. Le montant de la transaction n’a pas été précisé.

Ce rachat devrait être bouclé d’ici la fin du troisième trimestre 2010, selon Nokia.

Les outils de Motally s’adressent aux communautés de développeurs et d’éditeurs d’applications mobiles. Ils permettent de pousser le suivi des données (tracking) et leur analyse (reporting).

Ils seraient adaptés aux langages de développement avec lesquels Nokia a l’habitude de travailler : Qt, Symbian, Meego et Java. Ce qui n’a pas empêché Motally de développer des outils pour d’autres plates-formes concurrentes de Nokia comme Apple (iPad, iPhone), RIM/BlackBerry et les terminaux Android.

Selon TechCrunch, le fondateur et président de Motally dispose d’une solide expérience dans le domaine de l’Internet mobile en prenant des responsabilités dans des services comme Yahoo Mobile, Helio et Vindigo. On trouve également à son comité de direction Doug Garland (ex- Yahoo et Google).

Depuis sa création, Motally avait reçu un soutien financier de 750 000 dollars depuis sa création. Les fonds émanaient de Ron Conway (business angel ou investisseur individuel) et le fonds BlueRun Ventures dirigé par John Malloy, un ancien responsable de Nokia en charge d’incuber des start-up pour le compte de l’équipementier télécoms finlandais.

Alors que Nokia cherche un nouveau patron, le groupe a réalisé quelques achats de jeunes pousses courant 2010 : Novarra (navigation mobile) et MetaCarta (géolocalisation).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur