Nokia présente son nouveau Communicator

Mobilité

Même poids mais avec un écran couleur. Le nouveau téléphone PDA de Nokia s’enrichit également de nouvelles applications grâce à l’adoption du système d’exploitation Epoc.

La mode des PC de poche connectés s’affirme. Après Sagem et son PDA téléphone sous Windows CE (voir édition du 9 novembre 2000), après Ericsson et son R380 (voir édition du 17 novembre 2000), Nokia rajeunit son Communicator avec le 9210. Pour la première fois, l’assistant téléphone de Nokia tourne sous Epoc et offre un écran couleur. Mais il conserve le même poids que le 9110, c’est-à-dire un peu moins de 250 grammes. Il en conserve également le design.

Nokia en précurseur

A tout seigneur tout honneur, Nokia est le premier a avoir offert un téléphone muni de fonctions complètes d’assistant numérique. Il y a près de deux ans, le Communicator 9000 avait en effet marqué les esprits. Reprenant la forme extérieure générale d’un classique mobile, il pouvait s’ouvrir en deux comme une huître pour dévoiler un écran en longueur et un clavier complet. Ce qui le rendait tout à coup capable de recevoir et envoyer des e-mails, de se connecter au Web à la (petite) vitesse du GSM. Le Finlandais avait rajeuni son appareil avec le modèle 9110, plus léger (250 grammes au lieu de 350).

Selon le constructeur, le 9210 a une autonomie d’entre 4 et 10 heures en communication et de 230 heures en veille. Difficile en revanche d’évaluer la consommation de l’écran à 4 096 couleurs. Il s’agit pourtant d’un point important vu que le 9210 fait office de carnet d’adresses, d’agenda, de traitement de texte, tableur, visualiseur de présentations, centre de communication (e-mail, SMS, fax), etc. Il devrait être disponible en Europe au début de l’année prochaine mais aucun prix n’a été annoncé pour le moment.

Pour en savoir plus :

Les spécifications du Nokia 9210 (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur