Nokia : la restructuration passe par son département IT

Régulations

Nokia va alléger sa division informatique en procédant à des licenciements (300 postes supprimés) et à des transferts de personnels vers des prestataires de services IT d’origine indienne (jusqu’à 820 personnes).

La restructuration globale de Nokia passe par ses unités de développement, de production mais aussi par son département IT.

Là aussi, une phase de rationalisation, qui passe par des suppressions de postes et des fonctions externalisées, est enclenchée.

D’emblée, 300 postes de la division IT seront radiés au sein de la firme télécoms en Finlande.

Parallèlement, des pans d’activités concernant jusqu’à 820 collaborateurs seront transférées chez HCL Technologies et Tata Consultancy Services (TCS), deux géants indiens des services informatiques.

Nokia ne parle pas pour autant de délocalisation dans sa communication officielle. Juste de “transferts”.

Dans un communiqué, Nokia affiche sa volonté d’offrir aux employés subissant l’impact “un soutien financier et un programme d’assistance au reclassement”.

Silicon.fr rappelle que cette réorganisation fait partie d’une restructuration globale, dévoilée mi-2012, qui devrait aboutir à la suppression de 10 000 emplois chez Nokia (dont 3700 en Finlande) d’ici fin 2013.

À travers ce plan, Nokia entend réaliser 3 milliards d’euros d’économies.

Le groupe télécoms dirigé par Stephen Elop détaillera ses résultats annuels le 24 janvier prochain, en attendant les annonces produits du Mobile World Congress (fin février).

Quiz : Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur