Nokia soutient que son Ovi Store n’est pas un Ovni store

CloudMobilitéOS mobiles

Selon Nokia, la fréquentation de sa place de marché d’applications progresse avec l’arrivée d’une nouvelle vague de terminaux mobiles sous Symbian (Nokia N8, C7, E7…).

Après l’accord stratégique signé en début d’année avec Microsoft/Windows Phone, Nokia poursuit le développement de l’Ovi Store.

Le fabricant finlandais de terminaux mobiles, leader mondial, recense “jusqu’à 5 millions” de téléchargements par jour sur sa place de marché d’applications.

On pourrait parler d’une certaine progression par rapport à fin 2010 : Nokia recensait 3 millions de téléchargements par jour.

Plus largement, le cabinet d’études Strategy Analytics évoque le passage d’1 million à 5 millions de téléchargements par jour en un an.

Nokia explique cette montée en charge par les ventes des derniers modèles Symbian : N8, C6-01, C7 et E7.

Désormais, la place de marché Ovi Store abrite désormais plus de 40 000 applications (x8 en un an).

Elle comporte des services Internet “maison” comme Ovi Cartes (navigation pour piétons et voitures), Ovi Music, Ovi Mail (messagerie)…

Sur fond de guerre entre écosystèmes OS mobiles (iOS, Android…), la firme finlandaise tente de maintenir la flamme autour de l’écosystème de développement Symbian en évoquant “des opportunités de monétisation”.

Nokia revient d’ailleurs sur son approche de communauté Symbian. Adieu l’exploitation open source, selon Gizmodo.

Nokia reprend de nouveau la main sur ce système d’exploitation qui lui permettrait d’écouler 150 millions de terminaux “dans les prochaines années”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur