Noms de domaine : l’AFNIC de nouveau autorisée à gérer le .fr

Régulations

L’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (AFNIC) a remporté un appel d’offres lui permettant de continuer à assurer la gestion des noms de domaine en .fr.

L’AFNIC est soulagé. Après un appel à candidature entériné en mars dernier, l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération vient de se voir confier la gestion des noms de domaine français (le .fr) par Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique.

Un décret est paru en ce sens ce 28 juin au Journal Officiel.

En revanche, l’Etat n’a pas encore fait part sa décision concernant les 11 noms de domaines de premier niveau des territoires nationaux (dits TLD, pour Top-Level Domain), comme le .yt (Mayotte), .wf (Wallis et Futuna), .tf (terres australes et antarctiques françaises), .pm (St-Pierre et Miquelon), .re (Réunion), .bl (St-Barthélemy), .gf (Guyane française), .gp (Guadeloupe), .mf (St-Martin) et .mq (Martinique).

Cette nouvelle attribution de la gestion des extensions en .fr survient après l’annulation par le Conseil Constitutionnel de la nomination de l’AFNIC en 2010. Une nomination qui aurait dû la laisser libre de ses mouvements pendant 7 ans avant ce retournement de situation…

Jusqu’alors, l’AFNIC gérait 6 domaines, dont le.fr.

A noter qu’il y a quelques semaines, la jeune pousse StartingDot et la Fondation Free, financée par Iliad-Free, s’étaient portés candidat pour la gestion des noms de domaine français à la place de l’AFNIC, sous l’appellation FRNIC.fr.

OpenRegistry ou encore Dot TK étaient aussi en lice.

Rappelons qu’en 2011, n 2011, les noms de domaine en.fr atteignaient 2,1 millions, soit une progression de 17 % en un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur