Noos casse les prix jusqu’au 15 février

Cloud

Le câblo-opérateur entend répondre à la récente offensive tarifaire de Wanadoo en matière d’accès Internet haut débit. Si les abonnés au 1 280 Kbits/s bénéficient automatiquement d’une réduction de 20 %, l’offre promotionnelle s’adresse avant tout aux nouveaux clients.

Moins d’un mois, c’est le temps qu’il aura fallu au câblo-opérateur Noos pour réajuster ses conditions tarifaires suite à l’offensive lancée par Wanadoo sur les forfaits ADSL (voir édition du 12 décembre 2003). A commencer par l’offre très haut débit à 1 280 Kbits/s qui passe de 49,90 à 39,90 euros. Une réduction de 20 % qui s’applique automatiquement aux abonnés actuels depuis le 1er janvier 2004. Noos rejoint ainsi 9Télécom et AOL (voir édition du 23 décembre 2003) qui avaient déjà réagi à l’offensive de Wanadoo.

En marge de ce tarif remis à jour, Noos poursuit sa politique de séduction des nouveaux clients. Le fournisseur d’accès propose ainsi le haut débit en 640 et 1 280 Kbits/s à moins de 20 euros pendant six mois. Au delà, les tarifs reviennent à la normale, à savoir 29,90 euros pour le 640 Kbits/s et 39,90 euros pour le 1 280 Kbits/s – à condition de souscrire à l’offre avant le 15 février 2004. L’offre 160 Kbits/s n’est en revanche pas concernée par l’opération promotionnelle et reste à 19,90 euros. Si les frais d’installation à domicile restent offerts, les frais d’activation sont facturés 29,90 euros.

Sur une année (période minimale d’engagement), l’abonnement à Noos revient donc à moins de 329 euros pour le 640 Kbits/s et à moins de 389 euros pour le 1 280 Kbits/s, frais d’activation compris. A comparer aux 399 euros de l’offre 512 Kbits (à peu près) équivalente de Wanadoo. Sans compter les éventuels frais d’activation de ligne et les 13 euros mensuels de l’abonnement téléphonique de France Télécom dont l’accès Noos permet de se passer.

Concurrence sur les offres de télévision

Le câblo-opérateur entend ainsi répondre aux récentes baisses des tarifs de gros de France Télécom dont Wanadoo bénéficie directement (au même titre que les autres FAI non dégroupés). Noos se sent d’autant plus malmené que l’opérateur historique a récemment lancé une plate-forme de diffusion de télévision par ADSL dont TPS, et bientôt Canal+, entend profiter pour déployer ses services audiovisuels (voir édition du 17 décembre 2003). En ce sens, Noos maintient son offre Pass NoosTV à 1 euro – couplée à l’abonnement Internet – qui permet la réception de 38 chaînes, radios et services interactifs sur le téléviseur. Ces nouvelles conditions devraient permettre au câblo-opérateur de tenir face à la concurrence acharnée des autres FAI en attendant la future loi “Paquet télécom” qui assouplira les conditions d’exploitation du câble.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur