Noos introduit la location de jeux en ligne

Mobilité

Télécharger et jouer à un jeu vidéo dans une période définie pour quelques euros, tel est le nouveau service que propose le câblo-opérateur Noos qui appuie son offre sur la plate-forme Metaboli. Celle-ci permet notamment de pouvoir commencer une partie sans attendre la fin complète du téléchargement. Une offre qui s’inscrit dans la stratégie de développement de l’usage du haut débit.

Le câblo-opérateur Noos a enrichi cette semaine ses services d’une nouvelle rubrique de divertissement : les jeux vidéo à la location. En s’appuyant sur l’offre commerciale et technique de la société Metaboli, Noos propose donc à ses abonnés de s’amuser en ligne avec les jeux vidéo du moment (et d’autres plus anciens). Outre le fait de ne plus avoir à sortir de chez soi pour se procurer l’application ludique, la formule de location permet de substantielles économies face à un titre acheté en dur et sans garantie de fonctionnement.

Plusieurs niveaux tarifaires sont proposés en fonction de la durée d’utilisation mais aussi du jeu en lui-même. On peut ainsi louer un titre pour 48 heures, une semaine ou un mois pour des prix respectifs inférieurs à 4, 5 et 13 euros, même si certains titres phares tirent les tarifs autour des 17 euros. Deux offres packagées sont également proposées : le Pack Gamer, qui coûte 14,8 euros TTC par mois pour 24 jeux vidéo en accès illimité, et le Pack Hard Gamer qui offre 32 jeux vidéo pour 28,8 euros.

Le système de location de Metaboli (qui fournit la plate-forme technique) permet de commencer à jouer avant le téléchargement complet du jeu. Car, même en haut débit, télécharger des centaines de mégaoctects nécessite plusieurs heures d’attente. Le service de Noos permet de patienter en jouant dès que l’utilisateur a téléchargé le moteur et les premiers éléments du scénario. Le reste du jeu continuant à s’enregistrer sur le disque dur local pendant la partie. Il faut tout de même compter une trentaine de minutes avant de découvrir un titre comme Hitman 2 (Eidos).

Exploiter son jeu à partir de n’importe quel micro-ordinateur

Enfin, dernier avantage et non des moindres, une fois référencé, l’utilisateur peut exploiter son jeu à partir de n’importe quel micro-ordinateur. Y compris une machine non connectée à Noos. Il lui suffit alors d’indiquer ses paramètres de compte pour commencer le téléchargement du jeu, même en bas débit (ce qui n’est pas recommandé). Pratique pour faire découvrir un jeu à un ami. D’autant que la compatibilité de la configuration matérielle est vérifiée en ligne.

Ce service de location de jeux vidéo, premier du genre auprès d’un fournisseur d’accès en France, s’inscrit dans la stratégie de développement d’une offre de jeux en 2003. “L’intérêt est d’enrichir les contenus et l’usage du haut débit”, explique la porte-parole de la société. Une stratégie qui passera notamment par le lancement en mars prochain du Xbox Live, le service de jeux vidéo en réseau pour la console de Microsoft. Dans la compétition que le câblo-opérateur se livre avec l’ADSL, Noos pourrait bien gagner quelques points.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur