Normes sans fil : Wibree absorbée par le Bluetooth SIG

Mobilité

Le groupement industriel mondial en faveur du développement du Bluetooth a
décidé d’intégrer la technologie de Nokia dans ses travaux.

Bluetooth SIG, du nom du groupement mondial réunissant les acteurs industriels intéressés par le développement de la norme Bluetooth, a fusionné avec le Wibree Forum, le groupe responsable de la spécification de la nouvelle technologie sans fil ultra faible consommation de Nokia.

Cette fusion signifie que la technologie Wibree deviendra partie intégrante de la spécification Bluetooth en tant que technologie Bluetooth à très faible consommation.

Wibree, qui couvre des appareils à très faible capacité d’autonomie, complétera l’offre de réseau personnel sans fil Bluetooth en constante évolution, selon le Bluetooth SIG.

“En incluant ou en référençant d’autres technologies sans fil telles que l’ultra wideband pour les applications très haut débit et la technologie Near Field Communication (NFC) pour l’association de communication sans fil, et, à présent, la technologie Wibree pour les applications à faible consommation, nous nous ouvrons à de nouvelles applications et fonctionnalités tout en conservant une expérience utilisateur de qualité,” a déclaré Michael Foley, Président du Bluetooth SIG.

“Nos membres nous réclamaient une solution Bluetooth à faible consommation. Avec le développement innovant de Nokia et sa contribution à la spécification Bluetooth grâce à sa technologie Wibree, nous serons en mesure d’offrir cette solution dans approximativement un an”, poursuit le représentant du consortium Bluetooth.

Le développement de Wibree a débuté au centre de recherche Nokia en 2001, avant d’être dévoilé à un public plus large en octobre 2006. Nokia a manifesté son intention d’incorporer la technologie et son actuel forum dédié au Wibree dans un groupe industriel ouvert, de préférence déjà existant, afin de promouvoir l’adoption de Wibree sur une large échelle.

“Les travaux de développement de Wibree ont démarré lorsque nous avons découvert une série de nouveaux scénarios d’utilisation intéressants auxquels aucune solution de connectivité en local actuelle n’était capable de répondre” , a déclaré Jarkko Sairanen, directeur de la stratégie d’entreprise de Nokia.

“Nous nous réjouissons aujourd’hui de voir Wibree faire partie intégrante de la norme ouverte Bluetooth, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités de marché et un espace dédié à l’innovation pour l’industrie du secteur”, explique Jarkko Sairanen. “L’introduction de Wibree dans un forum existant garantira l’interopérabilité ainsi que son adoption rapide et massive. Le Bluetooth SIG est le meilleur cadre qui soit pour la technologie Wibree.”

Plusieurs sociétés ont contribué à la définition de la spécification d’interopérabilité, des profils et des possibilités d’utilisation de Wibree dans leur domaine d’expertise respectif. Elles vont poursuivre leurs travaux au sein des groupes de travail du Bluetooth SIG. Parmi ces sociétés, citons des noms comme Broadcom, Casio, CSR, Epson, ItoM, Logitech, Nordic Semiconductor, ST Microelectronics, Suunto, Taiyo Yuden Co et Texas Instruments.

“Le Bluetooth SIG reconnaît la capacité potentielle de Wibree à valoriser les applications Bluetooth actuelles autour du téléphone mobile et du PC en apportant des appareils de type détecteurs à très faible consommation”, a indiqué l’organisation. “L’apport de cette très faible consommation permettra d’ajouter très facilement à un réseau personnel des montres, des gadgets, ainsi que des équipements de sport et de bien-être ou de santé et de loisir. Cela ouvre une nouvelle gamme d’applications mobiles pour l’utilisateur final.”

Stuart Carlaw, directeur de recherche chez ABI Research, avait annoncé en mars que la technologie Wibree représentrait un marché de 432 millions de dollars d’ici 2012 avec un parc de 809 millions d’appareils installés à cette échéance.

“Nous pensons que [Wibree] est une technologie unique capable d’améliorer la position déjà très positive du Bluetooth dans des segments tels que les équipements médicaux, de sport et de bien-être, qui représentent un marché total extrêmement large et encore relativement inexploité”, explique Stuart Carlaw.

Les travaux d’intégration de la technologie à faible consommation dans la spécification Bluetooth existante ont débuté, avec une première version attendue pour le courant du premier semestre 2008.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 12 juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur