Nortel-Bay négocie le virage du “tout IP”

Cloud

Les utilisateurs Bay sont partagés entre les promesses du “tout IP” voix et données et les contraintes de migration dues à la nature multiprotocole de leurs réseaux.

Le rachat de Bay Networks par Nortel ne devrait pas avoir de conséquence immédiate sur les gammes de produits réseau si l’on en croit Tibaut Bechetoille, directeur européen des canaux de distribution de la nouvelle société. Au sein de Nortel, Bay Networks reste maître de la branche réseaux de données, qui sera séparée de la branche opérateurs. De plus, les gammes de produit sont complémentaires.

Il assure aussi que le logiciel d’administration de réseaux Optivity sera maintenu. De quoi rassurer dans un premier temps des utilisateurs qui pourraient craindre une “rationalisation” de l’offre et l’abandon de certains matériels.

Pourtant, le rachat de Bay obéit à une stratégie d’entreprise dirigée vers l’intégration des réseaux voix-données et la généralisation du transport IP. On parie sur IP et les efforts de R&D portent là-dessus, estime Frédric Weiller, responsable marketing produit. Bien que la compatibilité des nouvelles générations de produits soit assurée avec les autres protocoles, ceux qui resteront sur IPX ou Decnet ne bénéficieront pas de nouveaux développements. A terme, les produits seront différents. IP doit arriver sur le réseau des opérateurs pour fusionner les réseaux voix, données et mobiles. En conséquence, les produits de Bay, comme les commutateurs 350 ou 450 ou les PABX Nortel devront changer et intégrer IP, ce qui requerra d’autres compétences pour les installer. Quant à Optivity, il sera réécrit en Java pour être pilotable depuis un navigateur, et ses fonctions pourront être étendues par des modules. Sa sortie est prévue pour la fin de l’année. Ces évolutions futures intéressent certains clients mais de nombreux utilisateurs qui ne se sentent pas concernés par le virage du “tout IP” s’interrogent sur la pérennité de leurs investissements. Ce seront notamment les utilisateurs qui disposent d’infrastructures et d’applications SNA. Pour tenter de les retenir, Nortel-Bay Networks annonce des solutions de transport de flux SNA sur des backbones IP, à l’aide de la technologie DLSw (DataLink Switching) d’IBM. Bay introduit en outre des fonctions de qualité de service avec notamment l’emploi du protocole de réservation de bande passante RSVP.

Par ailleurs, les classes de service SNA sont améliorées et l’emploi du protocole HPR (High Performance Routing) autorise les priorités de transmission sur réseaux IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur