Nortel parie à la fois sur l’UMTS et le CDMA

Mobilité
Information - news

L’équipementier Nortel souhaite miser à la fois sur l’UMTS, norme qui prévaut en Europe, et sur le CDMA qui domine le marché américain. Les deux normes devraient coexister, rendant donc indispensable une présence de Nortel sur ces deux marchés.

Nortel veut plus que jamais s’imposer sur le marché de l’équipement des télécommunications sans fil. Pour cela, l’équipementier souhaite investir dans les deux normes de téléphonie de troisième génération, le CDMA (Code Division Multiple Access) 2000 et l’UMTS (Universal Mobile Telecommunications System). Actuellement, la société va réaliser 40 à 45 % de son chiffre d’affaires (2,36 milliards de dollars au 3e trimestre) dans le secteur du sans-fil.

“A l’horizon de trois à quatre ans, le marché du sans-fil se répartira en trois grands secteurs : un tiers pour l’actuelle génération GSM, en déclin ; un tiers pour le CDMA, norme de troisième génération qui prévaut en Amérique du Nord et du Sud et en Asie ; et le dernier tiers pour l’UMTS, qui est promu par l’Europe”, a déclaré le directeur de Nortel, Pascal Debon, lors du salon des télécoms à Tel Aviv.

Une double présence indispensable

Selon lui, les deux normes vont coexister et il ne peut y avoir de leadership à travers le monde sans une présence forte sur ces deux marchés. Sur ce terrain, le canadien risque de rencontrer l’américain Lucent Technologies. Reste que Nortel ne fait pas référence aux connexions sans fil de type WiFi dont certains estiment qu’elles pourraient, à terme, constituer une concurrence sérieuse pour l’UMTS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur