Nortel teste la troisième génération de mobiles

Régulations
Information - news

Nortel Networks lance une vaste campagne d’expérimentation pour mettre au point les réseaux et les services associés aux téléphones mobiles de demain.

Nortel Networks devrait lancer l’année prochaine une vaste campagne d’expérimentation destinée à mettre au point la troisième génération de téléphones mobiles qui s’appuiera en Europe sur le standard Universal Mobile Telecommunication Services (UMTS). Le géant américain devrait tester sa technologie dans plusieurs grandes villes européennes. Néanmoins, le premier test n’aura pas lieu en Europe mais au Canada à Montréal. Nortel y testera un réseau expérimental W-CDMA en partenariat avec l’opérateur de téléphonie mobile canadien Microcell.

Aujourd’hui les réseaux européens s’appuient essentiellement sur le GSM. Le W-CDMA est une norme GSM à large bande autorisant des débits allant jusqu’à 384 Kbps. A terme, c’est l’UMTS mis en place par l’Institut européen de normalisation des télécommunications qui succèdera à la norme GSM en Europe à partir de 2002. Il s’appuiera sur les technologies à larges bandes W-CDMA et TD-CDMA. Dans un premier temps, Nortel utilisera des réseaux à technologie W-CDMA pour tester différents services qui fonctionneront à 384 Kbps (l’UMTS permettra d’atteindre jusqu’à 2 Mbps).

Panasonic fournira pour cette expérimentation une gamme d’appareils variés à l’état de prototype allant du téléphone assistant numérique au modem sans fil en passant par des mini-caméras numériques pour la visioconférence.

“Les sociétés pilotes expérimenteront par exemple le téléchargement de vidéos d’entreprises sur un appareil de poche et les particuliers pourront commander des jeux vidéos et jouer sur leur console dès réception”, explique Ken Blakeslee, vice président chez Nortel.

Le test permettra aussi d’identifier les besoins des clients et de savoir combien ils sont prêts à payer pour ce genre de services. Selon Blakeslee, “la nécessité d’utiliser la bande passante de manière optimale s’est rarement posée en matière de téléphonie mobile. A l’heure actuelle, la plupart des réseaux numériques se contentent d’acheminer de la voix. Il faudra mener une réflexion en profondeur et confronter de nombreuses technologies pour qu’on puisse transmettre plusieurs types de données de manière cohérente et fiable.”

Nortel devrait donner le mois prochain une liste complète des opérateurs, équipementiers et fournisseurs d’applications télécoms impliqués dans l’expérimentation européenne. Il annoncera également les régions d’Europe dans lesquelles seront lancés les tests. Il s’agira de grandes villes où cohabiteront sociétés et particuliers.

Pour en savoir plus : http://www.nortel.com.

L’Autorité de régulation des télécommunications vient aussi de publier un rapport très complet sur l’UMTS à télécharger à l’adresse http://www.art-telecom.fr/publications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur