Nortel va se désengager de ses activités les moins rentables

Mobilité

L’équipementier canadien souhaite se retirer de tous les secteurs dans lesquels il ne dispose pas d’une part de marché minimum de 20%.

A l’occasion du salon CTIA (Cellular Telecommunications & Internet Association) qui s’est tenu à Las Vegas du 5 au 7 avril, les dirigeants du groupe Nortel Networks ont précisé leur stratégie pour redresser la situation de leur groupe, en proie à des problèmes financiers et comptables récurrents.

Selon Reuters, le nouveau PDG de Nortel, Mike Zafirovski, a fait part de son intention de se désengager d’au moins trois ou quatre secteurs d’activités dans un avenir proche, en fermant des entités, en les revendant ou en nouant des partenariats et des joint ventures avec d’autres sociétés. Il envisage de limiter ses efforts technologiques aux domaines dans lesquels Nortel dispose d’une part de marché d’au moins 20% et là où il n’a aucun espoir d’atteindre ce niveau dans les prochaines années.

M. Zafirovski s’est par ailleurs “félicité” du rachat de Lucent Technologies par Alcatel (voir édition du 3 avril 2006), considérant qu’un mouvement de consolidation est nécessaire dans le secteur des équipements, un segment jusqu’ici relativement épargné par les rachats de grandes envergures, contrairement au monde des télécoms.

Des efforts de R&D plus ciblés

En contrepartie de son retrait de certaines activités, Nortel compte aujourd’hui multiplier ses efforts pour explorer de nouveaux relais de croissance. Le groupe a notamment profité du salon pour présenter une nouvelle version de son portefeuille de solutions IMS (IP Multimedia Sub­system), une ligne de produits IP permettant de faire converger les données entre les réseaux fixes et mobiles d’un ou de plusieurs opérateurs. Il a aussi mis en avant les bénéfices de son système WiMAX (voir édition du 26 septembre 2005), qui intègre la technologie MIMO (pour Multiple Input Multiple Output). Ce système a été testé avec succès par une compagnie régionale d’électricité allemande (NEW Energie). Cette dernière l’utilisera pour lancer commercialement des services WiMAX à partir du deuxième trimestre 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur