Noto : Google fait sa police universelle

Data-stockage
google-noto
4 6

Google a planché activement sur une nouvelle famille de polices de caractères. Dénommée « Noto », elle a pour vocation de couvrir 800 langues différentes.

Google veut se débarrasser des fâcheux « Tofu », du nom des carrés vides apparaissant en lieu et place d’un caractère lorsque la police ne le prend pas en compte. Ils sont également communément appelés « .notdef » ou « not defined ».

A cet effet, la firme de Mountain View planche depuis six ans sur la famille de polices batpisée « Noto » (pour « No more tofu »). A cet effet, Bob Jung, en qualité d’expert « Internationalisation » chez Google, et son équipe ont collaboré avec des designers de Monotype et d’Adobe pour finaliser la famille de polices Noto.

Toutes les polices de la famille Noto sont disponibles au téléchargement sous licence d’exploitation SIL OFL (Open Font License). Cette famille se veut exhaustive avec le support de quelques 800 langues et de 110 000 caractères.

Google ne va cesser de la mettre à jour pour qu’elle intègre toujours plus de caractères, notamment les nouveaux recensés par Unicode, à l’instar des émoticônes (emoji en anglais).

Développé avec le souci d’éradiquer les tofu d’Android et de ChromeOS, le projet Noto est passé en mode open source pour embrasser un plus large spectre.

Les polices sont d’ores et déjà disponibles gratuitement au téléchargement avec 8 tailles prises en compte.

google-noto-police

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur