Nouveau coup de pouce de l’ART pour le WiFi

Mobilité

Grâce à une nouvelle décision de l’ART, ce sont désormais 58 départements qui bénéficient de l’assouplissement des conditions d’utilisation du WiFi définies début novembre. Objectif : développer les offres d’accès haut débit à Internet pour le public.

L’Autorité de régulation des télécoms (ART) a étendu à 20 départements supplémentaires les conditions d’utilisation des réseaux radioélectriques WiFi dans la bande de fréquence des 2,4 GHz telles qu’elles ont été définies le 7 novembre dernier (voir édition du 8 novembre 2002). C’est donc désormais dans 58 départements au total que les puissances d’émission ont été assouplies. Petit rappel de ces assouplissements : à l’intérieur d’un bâtiment fermé, il sera possible d’utiliser les fréquences RLAN avec une puissance maximale de 100 milliwatts (mW) sur toute la bande de fréquence 2 400-2 483,5 MHz ; à l’extérieur des bâtiments avec une puissance maximale de 100 milliwatts (mW) sur la partie 2 400-2 454 MHz et avec une puissance maximale de 10 milliwatts (mW). Les conditions générales d’utilisation des fréquences de la bande des 2,4 GHz demeurent inchangées dans les autres départements.

L’enjeu de cette nouvelle décision est évidemment de stimuler le développement d’offres d’accès au haut débit pour le public, au moyen de bornes WiFi installées notamment dans les lieux de passage (aéroports, gares, centres d’affaires…). Mais des utilisateurs privés, sociétés ou particuliers, peuvent de même installer des bornes pour leur usage propre. Pour les départements exclus de cette décision, l’Autorité rappelle que des dérogations sont possibles dans le cadre des licences expérimentales de réseaux ouverts au public, sous réserve d’un accord préalable, au cas par cas, du ministère de la Défense.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur