Nouveau haut de gamme pour l’iBook

Mobilité

Les versions haut de gamme de l’iBook, machine plutôt grand public, sont arrivées au niveau des machines professionnelles qu’Apple vendait il y a à peine deux ans. Au menu : augmentation de la fréquence de 17 %, amélioration de la mémoire cache, nouvelle une carte graphique AGP 2X…

Une mise à jour ou un nouveau lancement toutes les semaines ! Apple a relifté sa gamme de petits portables, après quelques semaines de rumeurs sur l’imminence de ce renouvellement. La nouvelle machine se voit dotée de quelques détails qui modifient ses performances et la place d’emblée sur d’autres marchés que le simple marché grand public. Ce faisant, l’iBook qui a déjà fêté son premier anniversaire (voir édition du 2 mai 2001), rejoint le PowerBook G3. La mise à jour de l’iBook porte d’abord sur le processeur, le PPC 750 Fx d’IBM, prévu pour atteindre entre 600 et 1 000 MHz et que la Pomme propose à 600 et 700 MHz. Un regain de puissance de l’ordre de 17 % par rapport à la version précédente, mais qui montre dans les faits des performances plus élevées : “le nouvel iBook est 35 % plus rapide que les modèles précédents en tests de performances CPU, comme l’encodage d’une chanson depuis un CD Audio en MP3 en utilisant iTunes. Différence de taille, la mémoire cache L2 a été portée à 512 Ko, un ajustement technique qui fournit un surplus de puissance non négligeable”, indique-t-on chez Apple. Le disque dur atteint désormais 40 Go (en option). Malgré cette amélioration de performance, le prix lui n’a pas changé : le modèle haut de gamme à écran 14,1 pouces, doté d’un lecteur optique Combo, de 256 Mo de RAM, d’un disque dur à 30 Go est tarifé 2 630 euros sur l’Apple Store, quand l’entrée de gamme se fait à 1 674 euros.

Taillé pour Jaguar ?

Là où l’iBook connaît les transformations les plus importantes, c’est sur sa carte graphique, une ATI Mobilty Radeon dotée de 16 Mo de mémoire vidéo SDRAM et du support de l’AGP 2X. De quoi faire tourner plus facilement la prochaine version de Mac OS X ? A voir, mais sans doute un très grand pas dans le bon sens, comparativement avec les Rage 128 Pro utilisées auparavant, et qui étaient incapables de tirer partie de la technologie Quartz Extreme de rendu graphique intégrée dans la version Jaguar du système qui doit voir le jour dans le courant de l’été. Extreme permet d’utiliser toutes les cartes optimisées pour AGP et dotées de 32 Mo de mémoire VRAM, de quoi décharger le travail des processeurs G3 et G4 et d’obtenir un meilleur équilibre des sous-systèmes matériels. Le système traite virtuellement tous types de graphiques en tant qu’objet OpenGL tout autant en 2D qu’en 3D.

Nouvelle sortie vidéo

Du côté de la sortie vidéo également, l’iBook passe un cap : la sortie vidéo précédente était répartie sur deux ports, mini-VGA d’un côté, composite de l’autre. Elle se trouve désormais consolidée sur un seul port, le port VGA qui donne accès au signal S-Vidéo ou composite par le biais d’un adaptateur ad hoc en option. On attend que ce type de prise se retrouve également embarquée dans les iMac G4, pour le connecter à un téléviseur. En attendant, la prise mini-jack de l’iBook reprend sa fonction audio traditionnelle, initialement trouvée sur la première génération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur