Nouveaux chipsets et processeurs chez Intel

Mobilité

Le premier fondeur mondial continue à garnir ses gammes avec de nouvelles offres. Pas moins de cinq processeurs pour portatifs vont être annoncés ainsi que deux jeux de composants pour PC milieu de gamme. Espérons pour Intel que les chipsets i815 et i815E ne lui poseront pas autant de problèmes que le récent i820.

Après la grande offensive d’AMD lors du Computex de Taipei (voir édition du 5 juin 2000), Intel réplique avec pas moins de sept nouveaux produits. Cinq processeurs pour PC portables seront annoncés ce soir ainsi que deux nouveaux chipsets. Coté processeurs, c’est trois Celeron et deux Pentium III qui vont être lancés sur le marché. Les Celeron pour portable existent désormais en 500, 600 et 650 MHz. Si la version cadencée à 500 MHz figurait déjà au catalogue Intel, ce nouveau modèle promet une très basse consommation électrique (inférieur à 2 watts avec un voltage de 1,35 volt) tout comme ses deux grands frères à 600 et 650 MHz. Avec des prix relativement compétitifs de 134 dollars l’unité par lot de mille pièces pour les deux premiers et de 181 dollars l’unité pour le 650 MHz, Intel compte positionner ces processeurs face aux futurs modèles pour notebook promis par Transmeta (voir édition du 9 juin 2000).

Toujours dans la série basse consommation électrique, Intel ajoute aussi à sa gamme de Pentium III pour mobile une version cadencée à 600 MHz et une autre à 750 MHz. Le premier consomme moins d’un watt et utilise un voltage de 1,1 volt, alors que le second voit sa consommation passée à moins de 2 watts en voltage 1,35 volt. Toutes ces données s’entendent en mode optimisé pour la consommation électrique minimum. A noter une info intéressante fournie par Intel : si ces deux processeurs intègrent la technologie Speedstep (voir édition du 3 janvier 2000), ce mode d’économie d’énergie peut être désactivé pour privilégier la performance sur l’autonomie.

Autre nouveauté chez le numéro un mondial, les chipsets i815. Déclinés en deux versions, ces jeux de composants sont destinés aux PC de milieu de gamme et mettent en avant une intégration poussée. Pour les processeurs, le socket choisi est le Socket 370 (pour puces dites FC-PGA) et la vitesse du bus varie entre 66, 100 et 133 MHz. Ce coup-ci , Intel semble avoir tiré les leçons de ses erreurs passées (voir édition du 11 mai 2000) et a choisi d’intégrer des slots SD-Ram PC133 pour la mémoire. Un choix économique pour des cartes qui devront l’être. En effet, le jeu de composant peut gérer le graphisme, en AGP 4x, au moyen d’un module mémoire de 4 Mo, ou recevoir une carte graphique, et intègre, suivant la version, un connecteur AMR (Audio/Modem Riser) ou CNR (Communication and Network Riser). Ces connecteurs permettent d’accueillir des cartes d’extensions dépourvues de la plupart de leurs composants, le chipset gérant une majeure partie des fonctions. De quoi donc produire des cartes réseaux très peu chères. Si on ne connaît pas encore le prix de ces jeux de composants et des cartes mères qui les intégreront, on sait déjà ce qui différera un i815 d’un i815E. Le premier ne sera équipé que d’un contrôleur de disque Ultra DMA/66 alors que le i815E passe déjà à l’ATA/100. De même, le i815E se voit pourvu de 4 ports USB contre 2 sur le i815. Enfin le i815 comportera un port AMR alors que le i815E embarquera un port CNR, le chipset assurant la gestion réseau en 10/100 base-T.

D’après Intel France, tous ces produits devraient être disponibles dès demain. Mais avec les problèmes qu’a connu le fondeur ces derniers mois, il ne vaut mieux pas s’avancer. Des problèmes d’approvisionnement sur les plus hautes fréquences subsistent encore et devraient se poursuivre au minimum jusqu’à la fin de l’été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur