Une nouvelle levée de fonds de BlaBlaCar ? Suivez la piste russe

EntrepriseLevées de fondsStart-up
blablacar-levee-fonds-russie
3 3

Selon Maddyness, le spécialiste du covoiturage BlaBlaCar a trouvé un nouveau financement auprès du fonds Baring Vostok en Russie.

Le financement de BlaBlaCar passerait par la Russie. Signe d’une extension des activités aux confins de l’Europe ? Selon Maddyness, la société française, qui exploite l’app de covoiturage, aurait levé 21,3 millions d’euros auprès du fonds d’investissement russe Baring Vostok. Objectif de ce nouveau tour de table : accélérer l’expansion de Blablacar.

Depuis Moscou, le site média East-West Digital News a contacté Baring Vostok et Blablacar sans obtenir de commentaires au niveau local.

Le fonds d’investissement russe est actif. Il a injecté 2,4 milliards de dollars dans 70 projets start-up à travers la Russie et d’anciennes républiques soviétiques depuis 1994. Baring Vostok avait notamment accompagné Yandex (moteur) et Ozon (e-commerce) dès l’amorçage de leurs activités respectives.

En France, ITespresso.fr a également effectué cette démarche auprès du siège social. « Nous n’avons pas de commentaire à faire à ce sujet. Nous vous tiendrons informé si nous avons une information à vous partager », répond un porte-parole.

La piste russe fait-elle partie d’une levée de fonds plus importante réalisée par Blablacar ? Il est encore trop tôt pour le savoir. Il y a un an, la « licorne française » annonçait une levée de fonds de 200 millions de dollars.

En novembre 2015, BlaBlaCar revendiquait 20 millions de membres dans 20 pays*, et les lancements les plus récents sont survenus en Amérique du Sud. Notons au passage que la Russie était déjà mentionnée comme un marché actif pour la société Internet présidée par Frédéric Mazzella. Les activités locales avaient démarré avec la reprise du site Podorozhniki (Russie-Ukraine) en 2014.

* Allemagne, Benelux, Brésil, Croatie, Espagne, France, Hongrie, Inde, Italie, Mexique, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Turquie et en Ukraine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur