Nouvelle menace sur les systèmes Windows

Cloud

Microsoft a annoncé la découverte d’une nouvelle faille de sécurité affectant ses systèmes d’exploitation. Les utilisateurs de Windows XP, 2000, NT 4.0 et Server 2003 sont vivement encouragés à colmater cette brèche jugée critique par l’éditeur.

Chez Microsoft, les alertes de sécurité se suivent et se ressemblent. L’éditeur a en effet signalé, le 10 septembre 2003, la découverte d’une nouvelle faille affectant les dernières versions de Windows, soit XP, 2000, NT 4.0 et Server 2003. L’exploitation de cette faille permettrait à une personne malintentionnée de prendre le contrôle total d’une machine, avec toutes les conséquences fâcheuses que cela implique. Microsoft recommande vivement à tous les utilisateurs des systèmes concernés d’appliquer au plus vite les correctifs ad hoc, téléchargeables sur le site de l’éditeur.

En fait, le bulletin d’alerte de Microsoft fait état de trois failles différentes, dont l’une concerne le service RPC (remote procedure call ou appel de procédure à distance). Celui-ci avait déjà fait l’objet d’une faille de sécurité en juillet dernier (voir télégramme du 17 juillet 2003), laquelle avait été par la suite exploitée par le ver Blaster. Les experts en sécurité prévoient donc l’apparition imminente de nouveaux virus similaires sur le Réseau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur