Nouvelle série de failles dans Internet Explorer et Outlook

Cloud

Prévenu de l’existence de failles dans deux de ses logiciels phares, Microsoft temporise en répliquant qu’elles n’ont pas (encore) été exploitées par des pirates.

L’alerte a été donnée par l’éditeur de solutions de sécurité eEye Digital Security (EDS) : des vulnérabilités présentes dans les installations par défaut des logiciels Internet Explorer et Outlook de Microsoft permettent l’exécution de codes malveillants sur les ordinateurs des utilisateurs, sans intervention de ces derniers.

EDS n’a pas voulu donner plus de détails sur la nature de ces failles afin de laisser le temps à Microsoft de les colmater. On sait seulement que toutes les versions de Windows NT 4.0, 2000 et XP sont concernées. L’éditeur, qui aurait été averti de leur existence le 16 mars dernier, s’est pour le moment contenté de déclarer qu’aucune exploitation de ces vulnérabilités ne lui avait été signalée.

Un correctif dans le prochain bulletin mensuel ?

Selon les propos d’un porte-parole rapportés par ZDNet.com, “Microsoft prendra les mesures appropriées pour protéger [ses] clients, ce qui pourrait signifier la fourniture d’un correctif sous la forme d’un Service Pack, dans le cadre des bulletins de sécurité mensuels ou bien via une mise à jour exceptionnelle, selon les besoins des clients”. Le prochain correctif global de Microsoft, prévu le mardi 12 avril, permettra de savoir si l’éditeur a pris cette nouvelle menace potentielle au sérieux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur