Nouvelles opportunités économiques : Emmanuel Macron établit un diagnostic pour agir

Big dataData-stockageEntrepriseGouvernanceLégislationRégulationsStart-up
emmanuel-macron-nouvelles-opportunités-economiques
2 2

Le ministre de l’Économie présente aujourd’hui sa feuille de route pour sa future loi sur les nouvelles opportunités économiques, incluant une forte composante numérique.

Pour préparer sa prochaine loi pour les « nouvelles opportunités économiques » (NOE), Emmanuel Macron multiplie les rencontres avec les groupes industriels et les sociétés innovantes susceptibles de l’aider à baliser ce vaste sujet.

Entre les lignes, ce futur projet de loi qui commencera vraiment à prendre forme en 2016 a pour objectif d’anticiper « l’uberisation de l’économie » comme l’avait suggéré le Premier ministre Manuel Valls lors de son allocution devant le Congrès de l’Ordre des experts-comptables. Ce matin, il réunit une dizaine d’acteurs de la révolution du numérique.

Sur l’agenda officiel, on attend Laurent ALEXANDRE (chirurgien-urologue et neurobiologiste), Thomas ALLAIRE (Jobijoba), Catherine BARBAROUX (ADIE), Jean-Marc BORELLO (groupe SOS), Nathalie COLLIN (La Poste), Xavier DUPORTET (Eligo Bioscience), Rand HINDI (Snips), Frédéric MAZELLA (Blablacar), Patrick PELATA (expert dans le domaine de l’automobile, ex-Renault et ex-Salesforce), Anne PERROT (experte sur l’économie numérique) et Jean-Emmanuel RAY (professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du droit du travail).

Autant dire qu’avec la loi Macron 2, il faut s’attendre à un nouveau projet de loi transversal qui aborde de nombreux pans de secteurs d’activités innovantes : numérique bien sûr, mais aussi les biotechnologies, l’économie collaborative et probablement d’autres secteurs comme la robotique ou l’automobile connectée…La loi Macron 1 s’était concentré sur les secteurs traditionnels, la loi Macron II portera en priorité sur les secteurs d’avenir.

A l’occasion de cette première rencontre officielle organisée ce matin, l’objectif sera présenter « la feuille de route de  la stratégie pour les nouvelles opportunités économiques ».

Une session à suivre en vidéo.

noeEmmanuel Macron déclare : « La révolution numérique et les nouvelles technologies transforment en profondeur notre économie. Elles font la part belle à l’innovation, qui devient le principal moteur de la croissance. Ne pas anticiper ces mutations, c’est se condamner à les subir. Les préparer, c’est au contraire en faire une opportunité. »

Tout en poursuivant : « La stratégie pour les nouvelles opportunités économiques sera une construction collective. Celle-ci s’appuiera sur un diagnostic commun aux Français, qui voient leur travail et leur quotidien évoluer, aux entrepreneurs, qui apportent les idées neuves et créent de l’emploi, aux partenaires publics, qui soutiennent les projets de nos concitoyens, aux acteurs étrangers, qui sont engagés comme nous dans cette révolution. »

Cet après-midi, Emmanuel Macron effectuera une visite dans les locaux de Deezer après le report de son introduction en Bourse il y a quinze jours. Puis il se rendra dans les bureaux du portail leader des petites annonces Leboncoin.

De son côté, Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du numérique, a présenté en fin de semaine dernière la version finale du texte qui servira de base à son projet de loi sur le numérique qui sera présenté le 9 décembre en Conseil des ministres. Mais elle ne sera pas présente lors de la session NOE de son ministre de tutelle, à en croire son propre agenda.

Entre ces deux membres du gouvernement installés à Bercy, et contrairement à leur projets numériques, on s’éloigne de plus en plus du mode collaboratif.

(Crédit photo : NME – Emmanuel Macron à la cérémonie IPO de Showroomprivé)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur