Novell abandonne le serveur de messagerie open source Hula

Mobilité
Information - news

L’éditeur a réalisé que son serveur de messagerie Hula manquait
d’applications pratiques.

Novell a renoncé au support du serveur de collaboration open source Hula qui gère des services de messagerie, des fonctions de calendrier et des listes de contacts. Jugeant insuffisantes les opportunités commerciales, l’éditeur a décidé d’interrompre la participation de ses développeurs au projet.

Nous avons fini par nous rendre compte que nous ne pouvions plus nous permettre de maintenir au même niveau notre investissement dans le projet Hula“, explique Peter Teichman, ingénieur de Novell et administrateur de projet, dans un e-mail adressé à la mailing list de Hula.

Pour autant, nous ne renonçons pas au projet Hula que nous espérons voir progresser, mais je pense que nous avons désormais besoin que la responsabilité du projet soit attribuée à un membre de la communauté qui continuera à le faire évoluer dans cette direction.

Le projet open source est né en février 2005 de l’initiative de Novell qui avait à cet effet offert en donation 200 000 lignes de code de Netmail, une application de messagerie hébergée comptant des millions d’utilisateurs. A ce stade, l’application était destinée aux fournisseurs de services de messagerie hébergés, dans le but de créer un marché à leur attention susceptible de se substituer à terme aux serveurs de messagerie interne de type Microsoft Exchange, IBM Lotus Notes ou encore le service Groupwise de Novell.

Peter Teichman a reconnu que les clients potentiels n’avaient finalement pas l’intention de remplacer leurs serveurs de messagerie et que le simple fait d’ajouter le client de messagerie Hula n’avait pour tout autre effet que de rendre le système plus complexe.

Il suggère en revanche de faire évoluer le projet de manière à créer un service qui proposera une interface en ligne pour les serveurs de messagerie en ligne.

Je pense que l’interface Web constitue la partie la plus intéressante des travaux que nous avons réalisés. Son intégration avec des systèmes de messagerie existants est essentielle pour offrir au public un service de messagerie Web open source, pratique et de qualité“, conclut Peter Teichman.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 29 novembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur