Novell bientôt dans l’escarcelle d’ Elliott Associates ?

Cloud

Le fonds new-yorkais, qui détient 8,5% du capital de Novell, a lancé une OPA non sollicitée sur l’éditeur qui a pris une orientation Linux et entreprises.

Novell a confirmé le 2 mars qu’il a reçu une offre de rachat non sollicitée sous conditions de la part du fonds d’investissement Elliott Associates. L’acquéreur potentiel serait prêt à verser 5,75 dollars par action en cash.

Une opération de reprise qui a boosté le titre de l’éditeur coté au Nasdaq (+30%).

Novell a pris un tournant dans les solutions Linux pour les entreprises (OS avec Suse Linux Enterprise, gestion des identités, sécurité…), en mode logiciel ou cloud, en pariant sur l’interopérabilité.

L’éditeur a fait beaucoup de bruit sur le sujet en se rapprochant de Microsoft pour favoriser la convergence solutions propriétaires – solutions libres.

Détenteur de 8,5% du capital de Novell, le fonds new-yorkais Elliott Associates est considéré comme l’un des principaux actionnaires de l’éditeur. Sa création remonte à 1977 et son portefeuille d’actifs est évalué à 16 milliards de dollars.

Comment expliquer cette offensive ? “Novell est une société établie que nous suivons depuis un certain temps. Ces dernières années, la compagnie a essayé de diversifier ses activités en menant une série d’acquisitions externes et de changements de stratégies qui l’a éloigné de ses services historiques et qui se sont révélés un échec”, explique le fonds d’investissement “prédateur” qui souligne la “sous-performance” de Novell dans un communiqué de presse.

Elliott Associates valorise l’éditeur de logiciels à 2 milliards de dollars, trésorerie compris. Comment va réagir Novell (direction, investisseurs et actionnaires) ? Comment vont réagir les autres éditeurs potentiellement intéressés par Novell (Oracle, IBM, Microsoft…) ? La bataille ne fait que commencer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur