Novell fait tourner la tête de Microsoft vers l’opensource

Cloud

L’accord entre Novell et Microsoft facilite le travail mixte sous Linux et
Windows Server mais désespère les plus fervents partisans du libre.

La collaboration technique entre Microsoft et Novell signée le 2 novembre 2006, prend forme aujourd’hui dans quatre domaines : la virtualisation, les services web assurant la gestion des serveurs physiques et virtuels, l’interopérabilité des annuaires et des identités, et la compatibilité entre les formats de documents.

En matière de virtualisation, les deux entreprises développent des offres de virtualisation pour Linux et Windows Server pour consolider le charge de travail des serveurs dans des environnements hétérogènes.

En ce qui concerne les services web, Novell et Microsoft travaillent avec la communauté open source pour rendre plus facile aux clients la gestion d’environnements mixtes, physiques et virtuels, Windows et SUSE Linux Enterprise.

S’agissant de l’interopérabilité des identités et des annuaires entre les produits et technologies Novell et Microsoft, elle sera managé conjointement par Novell EdirectoryTM et Microsoft Active Directory.

Enfin, pour la compatibilité entre les formats de documents, les deux sociétés coopèrent avec d’autres isssus de l’open source pour créer un traducteur bidirectionnel de documents OpenDocument Format (ODF) qui suporte OpenOffice.org et Open XML, le format de fichier par défaut de Microsoft Office.

Par ailleurs, les nouveaux pilotes de périphériques Novell et Intel permettent à Windows Server (2000/2003/XP) de fonctionner intégralement sur l’environnement de virtualisation Xen sous SUSE Linux Enterprise Server 10 et Intel Virtualization Technology.

La publication de la GPLv3 retardée
Selon Eben Moglen, avocat conseil de la Free Software Foundation (Fondation pour le Logiciel Libre), le partenariat conclu entre Microsoft et Novell a retardé le bouclage des travaux sur la GPLv3. Selon Reuters, le représentant de la FSF estime que le document final ne sera pas prêt à la fin de cette semaine comme cela était prévu initialement. Des partisans des logiciels open source mécontents du partenariat entre “l’ennemi” Microsoft et le “traître ” Novell exige que la FSF restreigne les possibilités de collaboration avec le dernier éditeur dans le cadre de la future licence GPLv3.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur