Numéricâble aborde la téléphonie sur Internet

Cloud

Restructuré, le câblo-opérateur se lance dans le tripleplay et annonce une offre à 100 Mbits/s pour la fin de l’année.

Le 7 novembre prochain, Numéricâble lancera son offre de téléphonie sur Internet. Celle-ci offrira les communications illimitées sur tout le territoire français et les prix à l’international sont annoncés comme 20 % moins élevés que ceux de France Télécom.

La téléphonie n’est aujourd’hui opérationnelle que sur 40 % des 2 millions de prises du réseau de l’opérateur. Numéricâble prévoit d’étendre le service à l’ensemble de son infrastructure dès 2006 et vise la place de numéro 2 en tant qu’opérateur voix dans les villes où il est présent. Cette offre s’inscrira dans une nouvelle gamme de forfaits d’accès Internet et d’offre télévisuelle qui permettra à Numéricâble de proposer le tripleplay (Internet, téléphonie et télévision).

Trois offres d’accès au Net sont déjà proposées : 1 Mbit/s, 4 Mbits/s et 20 Mbits/s, respectivement commercialisées à 19,90, 29,90 et 39,90 euros après une période promotionnelle de 6 mois offrant une économie de 10 euros par forfait.

Signalons que le débit en émission est dramatiquement limité à 128 Kbit/s sur les deux premiers forfaits et à 512 Kbit/s sur le 20 Mbit/s. Ce dernier forfait limite d’ailleurs à 30 Go le volume de données échangées, volume extensible à l’infini pour 10 euros mensuels supplémentaires (un supplément qui intègre également un antivirus pour les e-mails et un antispam).

La carte du dégroupage total

Des tarifs plus élevés que les offres des opérateurs Internet sur boucle locale où l’on trouve de l’ADSL 2+ à 20 Mbits/s (débits ATM, 18 Mbits/s en débits IP) à partir de 15 euros par mois et du tripleplay à 30 euros. Mais, en ajoutant le téléphone à son catalogue, Numéricâble joue la carte du dégroupage total en mettant en avant les 168 euros annuels d’économies réalisées sur l’abonnement téléphonique à France Télécom (qui augmentera dès le 1er juillet 2006).

Le câblo-opérateur proposera des offres combinées : Internet et téléphonie pour 29,90 euros (avec les 6 premiers mois à 19,90) ; Internet et télévision pour 39,90 euros (moins 10 euros les 3 premiers mois) ; Internet, téléphonie et télévision pour 49,90 euros (moins 20 euros les 3 premiers mois). Si l’offre audiovisuelle est riche, avec 115 chaînes à partir du 7 novembre, on regrettera que l’accès au Net soit limité à 1 Mbit/s.

De plus, en assurant la maîtrise de leur réseau, les câblo-opérateurs s’affranchissent (théoriquement) des problèmes de distance et de qualité du signal, qui limitent l’accès au très haut débit sur les lignes téléphoniques traditionnelles. Présent dans 17 des 20 plus grandes villes françaises et 400 communes, Numéricâble compte sur un potentiel de 2,2 millions de foyers raccordables en plus des quelque 2 millions de clients actuels (1,8 million pour la télévision et 230 000 pour l’accès Internet) pour développer son chiffre d’affaires (400 millions d’euros en 2005). Pour cela, Numéricâble se lance dans un plan d’investissement de 200 millions d’euros sur trois ans.

Déploiement de la fibre optique

Après l’interconnexion de l’ensemble des réseaux locaux issus des diverses acquisitions par le groupe d’investissement Cinven (NC Numéricâble et France Télécom Câble principalement, voir édition du 22 décembre 2004) et l’installation d’une tête de réseau centralisée, les investissements se concentreront sur le déploiement de la fibre optique FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) au plus près de 95 % des logements raccordés. Le câblo-opérateur annonce en effet la mise en place d’une offre à 100 Mbits/s dès décembre prochain.

Après Noos qui annonce une expérimentation en ce sens (voir édition du 19 octobre 2005), le 100 Mbits/s pourrait permettre aux câblo-opérateurs de se distinguer des offres des fournisseurs d’accès sur paire de cuivre, techniquement limités à 20 Mbits/s aujourd’hui. Le succès d’une telle offre dépendra certainement des tarifs en regard d’un besoin qui, pour le moment, ne se justifie pas forcément. Tarifs sur lesquels les deux acteurs restent encore très discrets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur