Numericable : du “mini-triple play” social à 4 euros par mois

Marketing

Le câblo-opérateur cible les 10 millions de foyers raccordables à son réseau. L’offre sociale sera proposée aux syndics, copropriétés et collectivités locales.

Numericable prend les devants sur Éric Besson et annonce une offre sociale fondée sur du triple play à 4 euros par mois, ouverte à tous.

Parallèlement, le ministre de l’Industrie vient de dévoiler les détails du “tarif social d’Internet” (du double play en fait) à 23 euros par mois (20 euros + trois euros de location set top box), fondé sur des critères d’éligibilité (il faut bénéficier du revenu de solidarité active).

L’offre de Numericable, si elle joue sur l’effet d’annonce, ne vise cependant pas le même public.

Dans le détail, le câblo-opérateur proposera un triple play très basique pour ces 4 euros mensuels.

L’offre inclut un accès à Internet illimité à 2 Mbit/s, les 19 chaines de la TNT (dont 4 en HD) et un numéro de téléphone pouvant réceptionner des appels, passer des appels aux services d’urgence et un répondeur.

Elle est réservée aux 10 millions de foyers câblés (un test a été effectué sur 400 000 d’entre eux) mais l’abonnement est indirect.

Dans Le Parisien, Jérôme Yomtov, secrétaire général de Numericable, souligne que cette offre vise les gestionnaires d’immeubles, les collectivités locales et les syndics pour les copropriétés.

“Nous signons des contrats avec les bailleurs sociaux, qui répercutent les 4 euros sur les charges de leurs locataires ou bien nous répondons à des appels d’offre de collectivités locales, qui nous paient au prorata du nombre d’habitants”, déclare Jérôme Yomtov.

La facture est ensuite répercutée sur les foyers ayant souscrit à l’offre social

C’est ce que proposera dès le 15 septembre la commune de Colombier Saugnieu, dans l’est lyonnais, aux 667 foyers câblés de son territoire, soit 1500 habitants. Dans ce cas précis, le service sera gratuit, financé sur fonds publics.

Pour Numericable, cette offre est avant tout une marque de sa “volonté de contribuer à réduire la fracture sociale sur le territoire français, en apportant un accès aux services numériques pour un montant accessible à tous les foyers et notamment aux plus modestes.”

Le câblo-opérateur avait déjà balisé le terrain avec l’offre Service Unique Numérique (SUN), mise en place dès 2007 (250 000 foyers ont souscrit à ce contrat à février 2010).

Avec ce dispositif, l’abonné social n’avait qu’à verser 5,99 euros de sa poche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur