Numericable prend officiellement le contrôle de Virgin Mobile

Régulations
numericable-virgin-mobile

Le câblo-opérateur annonce la signature de l’accord portant sur le rachat, pour 325 millions d’euros, du premier MVNO de France.

Les discussions amorcées à la mi-mai ont abouti, aux termes fixés à cette occasion : Numericable Group a annoncé, ce lundi 30 juin, la signature définitive de l’accord portant sur le rachat de Virgin Mobile, pour 325 millions d’euros.

Approuvée par les instances représentatives du personnel, mais encore soumise à l’aval de l’Autorité française de la concurrence, l’opération porte plus précisément sur le groupe opérant en France sous l’enseigne Virgin Mobile. En l’occurrence, Omea Telecom Limited, qui cède l’intégralité de son capital à Numericable.

Selon le communiqué émis à cet égard, Vivendi contribuera à hauteur de 200 millions d’euros au financement de cette acquisition. Laquelle “concourra à valoriser la participation [que le groupe média et télécoms] a vocation à détenir dans Numericable après son rapprochement avec SFR [qui était initialement filiale de Vivendi, ndlr]”.

En l’état actuel, il est difficile de déterminer dans quelle mesure des synergies s’établiront entre les offres de Numericable, SFR (17,9 millions d’abonnés) et Virgin Mobile (1,7 million de clients, dont 1,3 million en forfaits mensuels). On s’oriente vraisemblablement vers une préservation de la marque Virgin Mobile marquée par “une nouvelle phase de son développement en France”.

Président-directeur général de Numericable, Eric Denoyer entrevoit l’occasion, pour son groupe, “d’accélérer sa stratégie de convergence entre le très haut débit fixe et le mobile”. Un argument déjà avancé pour justifier le rapprochement avec SFR.

La rumeur d’une cession de Virgin Mobile courait depuis 2010. A travers la société Omea Telecom, le premier MVNO de France a pour coactionnaires Carphone Warehouse (46% du capital pour le groupe de distribution d’offres mobiles d’origine britannique) et le groupe Virgin (46% également). Financom – la holding détenue par le fondateur du groupe Geoffroy Roux de Bézieux – et le management disposent du reliquat (8%).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous sur Numericable ?

Crédit photo : Alex Mit – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur