Numericable – SFR : c’est bouclé, place aux grands chantiers

4GMobilitéRégulations
eric-denoyer-sfr-numericable

SFR passe officiellement de Vivendi à Numericable pour “créer le champion français du très haut débit et de la convergence fixe-mobile”. Devant Orange ?

C’est l’aboutissement de la plus audacieuse bataille dans les télécoms de l’année en France : Altice, la holding d’investissement de Patrick Drahi, annonce que le rapprochement entre SFR et Numericable est finalisé.

Vivendi, jusqu’ici propriétaire de l’opérateur au carré rouge, a reçu 13,3 milliards d’euros en numéraire, “dont 200 millions d’euros devront être reversés pour la participation de Vivendi au financement de l’acquisition de Virgin Mobile par Numericable Group”, précise le communiqué.

Le groupe présidé par Vincent Bolloré, qui se recentre désormais sur les médias et les contenus, conserve toutefois une part de 20% du nouvel ensemble Numericable – SFR. Il sera susceptible de recevoir un complément de prix de 750 millions d’euros “en fonction des performances financières futures du nouvel ensemble”.

Au niveau du top management, les attributions sont fixées. Patrick Drahi, Président fondateur d’Altice, prend les fonctions de Président du conseil d’administration du nouvel ensemble Numericable-SFR.

Tandis que son bras droit Eric Denoyer, qui chapeautait déjà “l’ancien” Numericable, assume désormais le poste de directeur général du nouvel ensemble. Objectif affiché : “Créer le champion français du très haut débit et de la convergence fixe-mobile.” Devant Orange ?

Dans une lettre adressée aux clients SFR disponible sur le site corporate de l’opérateur acquis, Eric Denoyer évoque la ligne de conduite pour le grand public. “Les marques fortes du groupe comme SFR permettront de porter les innovations et la performance de la meilleure box du marché, de développer toute la valeur des services sur le mobile, et de profiter de l’expertise de Numericable, opérateur de télévision payante, sur le contenu.”

On découvre également la composition de la nouvelle équipe dirigeante. L’ex-management de SFR a été écarté.

Sur le front des services apportés aux entreprises, toutes les ressources fédérées seront mises à contribution : SFR Business Team, Completel, Telindus, Futur Telecom et LTI Télécom.

Dans une interview accordée au Figaro, Eric Denoyer aborde de grandes lignes stratégiques. En termes de réseaux nouvelle génération, le duo Numericable-SFR compte afficher 12 millions de foyers éligibles en 2017 (et 15 millions avant 2020). Le déploiement de la 4G se poursuit. SFR aurait atteint la barre des 50% en termes de couverture de population. Ce sera 70% d’ici fin 2015.

Sur le choix des marques commerciales dans les futures offres, SFR aura la primeur à terme. Pour l’instant, c’est le co-branding qui est favorisé. La nouvelle offre Box TV Fibre par SFR tendrait à le démontrer. “Nous allons développer une large gamme de produits, [mais] nous n’entrerons pas dans une nouvelle guerre des prix”, explique Eric Denoyer.

Quant à l’hypothèse d’un rachat de Bouygues Telecom émise par la maison-mère Altice, le DG du nouveau groupe de convergence télécom déclare : “Nous n’en avons pas besoin!”. Inutile de faire de la surenchère alors que la priorité est la ré-organisation des ressources SFR – Numericable et la rationalisation des offres. Et c’est déjà un gros chantier en perspective.

—-
Double quiz : Connaissiez-vous SFR ?Connaissiez-vous Numericable ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur