Numéros surtaxés : les opérateurs télécoms demandent un délai à Luc Chatel

Mobilité

Ils veulent du temps pour instaurer le système d’annonce des tarifs des numéros surtaxés en début d’appel. En attendant, un serveur d’information gratuit pourrait voir le jour en 2010.

Annoncer les tarifs des communications au début de chaque appel vers un numéro surtaxé ? Les opérateurs télécoms y vont à reculons. Luc Chatel, le secrétaire d’Etat en charge de l’Industrie et de la Consommation, avait prévu, à la mi-mai, qu’un un arrêté dans ce sens sera pris “avant l’été”, pour une mise en application effective dès le 1er janvier 2010. Aujourd’hui, ces mêmes opérateurs demandent un délai supplémentaire au gouvernement.

D’après l’AFP, la Fédération Française des Télécoms (FFT), qui réunit des grands acteurs des télécoms, comme France Telecom, Bouygues Telecom, Numericable ou SFR, a fait parvenir une lettre à Luc Chatel dans laquelle elle lui demande un délai courant jusqu’à la fin 2010. La FTT juge en effet le calendrier instauré par le gouvernement trop “irréaliste”.

Malgré tout, les opérateurs télécoms veulent bien couper la poire en deux : la Fédération propose au gouvernement la mise en place pour les consommateurs “dès la fin du premier semestre 2010” d’un “serveur d’information”, accessible gratuitement. Il sera capable de fournir plus précisément les tarifs pratiqués lors d’un appel vers un numéro en 08 ou vers des renseignements téléphoniques, sachant qu’il existe actuellement 88 tarifs différents. Ceux-ci varient notamment en fonction du service proposé et du terminal à partir duquel le client appelle : téléphone fixe, mobile ou box Internet.

Si les opérateurs pointent encore une fois l’argument des contraintes technique pour mettre en place des annonces au début de chaque appel, des raisons financières les poussent également à vouloir retarder la mise en place de cette procédure. Ils estiment ainsi que la longueur du message d’annonce pourrait dissuader les consommateurs de poursuivre leurs appels. Des clients impatients choisiraient alors ne plus faire appels à ce type de numéro surtaxé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur