Nvidia acquiert 500 brevets 4G auprès d’IPWireless

4GMobilitéRégulations

Nvidia s’associe à Intellectual Ventures pour racheter à IPWireless 500 brevets relatifs à la 4G. De cette transaction devrait notamment résulter l’implémentation d’un modem 3G/4G dans les processeurs Tegra 3.

Nvidia et Intellectual Ventures s’associent pour mener à bien l’acquisition d’un portefeuille de 500 brevets auprès d’IPWireless. Certains ont trait à la norme 4G LTE, d’autres à son évolution dénommée Advanced.

Les termes financiers de cette transaction finalisée en date du 30 avril restent connus des deux seules parties prenantes, mais l’échéance en elle-même suffit à mettre en exergue les ambitions que nourrit Nvidia sur le terrain de la mobilité.

La troisième génération des Tegra, processeurs emblématiques de la maison, pourrait en cette vertu intégrer à l’horizon 2013 un modem hybride 3G/4G qui lui fait encore défaut à l’heure actuelle, alors qu’un effort a déjà été fourni sur les performances, notamment graphiques.

En outre, la finesse d’une gravure à 40 nm pour les puces ARM Cortex A9 à 1,4 GHz sur lesquelles se base l’actuel Tegra 3 a permis d’augmenter significativement l’autonomie des tablettes et smartphones qui en sont équipés.

Son portfolio de licences généreusement enrichi, Nvidia va pouvoir s’attaquer au sans fil, ce chaînon manquant dans l’optique de constituer un véritable composant tout-en-un (SoC, pour “System on a Chip”).

Il lui incombera toutefois de solliciter l’accord préalable de son partenaire Intellectual Ventures, seul détenteur exclusif des 500 brevets en question. Et pour cause : il s’agit davantage d’un accord que d’une cession.

A cet égard, IPWireless, spécialiste des réseaux sans fil (composants, logiciels, infrastructures) depuis 1999, conserve les droits d’exploitation de l’ensemble sans compensation financière requise et s’assure une poursuite d’activité en parallèle.

En quelque 13 ans d’exercice, la société basée à San Francisco a levé 25,5 millions de dollars lors de deux tours de table. L’un à 10 millions de dollars, mené en 2006 auprès de Sprint Nextel ; le complément, soit 15,5 millions, en 2009, avec le concours de Spark Capital et Lockheed Martin.

 

Crédit image : © Roman Sigaev – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur