nVidia investit le marché des appareils mobiles

Mobilité

Le GoForce 3D 4500 sera la première puce graphique 3D destinée aux prochaines générations de périphériques mobiles. Les premiers téléphones estampillés nVidia sont attendus pour 2005.

Le constructeur nVidia présentera le 21 septembre à Londres, à l’occasion du salon Mobile Content World 2004, sa nouvelle puce graphique 3D : la GoForce 3D 4500. Il ne s’agit pas d’un nouveau processeur graphique destiné aux cartes 3D ultra-puissantes pour ordinateurs portables, mais bien de la première puce 3D du concepteur destinée aux appareils mobiles, téléphones ou PDA. Bien que nVidia équipe déjà certains assistants numériques (notamment l’iPaq de HP et l’Axim de Dell) avec une puce 2D, il s’agit là d’un nouveau défi pour la société californienne qui vise un marché pour le moins prometteur.

Selon une étude de juillet 2004 du cabinet Strategy Analytics, 69 millions de téléphones dotés d’une fonction d’enregistrement vidéo seront commercialisés en 2005. Et, selon le Yankee Group, 76 % des 60 millions de joueurs (sur PC ou console) américains ont utilisé leur téléphone pour jouer. Enfin, avec 30 % d’occupation, les périphériques mobiles devraient représenter, dès 2007, une plate-forme ludique de prédilection.

Une nouvelle architecture processeur

Pour s’imposer au sein des téléphones et PDA, nVidia a préféré repartir quasiment de zéro en définissant une nouvelle architecture pour sa gamme GoForce. Le modèle 3D 4500 est conçu pour supporter le traitement vidéo jusqu’à 30 images par seconde en MPEG-4 (H.263), tant en acquisition qu’en lecture (en définition 352 x 288), la prise de vue en 3 Mpixels (Jpeg) enrichie d’une fonction de zoom numérique 8x et, bien sûr, la 3D temps réel pour les jeux. La puce prend en charge la gestion des entrées/sorties (notamment pour les cartes mémoire au standard SDIO) et dispose d’une mémoire interne de 1 280 Ko. Le traitement vidéo MPEG-4 est effectué au niveau matériel, ce qui réduit la consommation électrique par rapport à une solution logicielle.

La puce vise donc à apporter des fonctions de vidéoconférence, de prise de vue de qualité (toutes proportions gardées), de jeux 3D, en plus bien sûr de la téléphonie. Le constructeur s’appuie sur sa bonne connaissance du marché des jeux 3D, acquise notamment grâce à la communauté de développeurs qu’il a su rallier à ses technologies. Son intention n’est cependant pas de rendre sa plate-forme propriétaire puisque nVidia soutient les standards graphiques ouverts dont l’OpenGL-ES. Motorola, Mitsubishi, LG Electronics et Sendo sont ses premiers clients dans le domaine de la téléphonie mobile. Les téléphones dotés du GoForce, qui devraient avoisiner les 250 euros, sont attendus pour le printemps 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur