Nvidia investit le marché du calcul graphique dédié

Cloud

Avec Quadro Plex, une solution modulaire de calcul graphique de haut niveau,
Nvidia reprend le flambeau de Silicon Graphics.

Début août, à l’occasion du salon Siggraph 2006 dédié aux images numériques, Nvidia a présenté le Quadro Plex, une solution matérielle entièrement dédiée aux calculs graphiques de haute performance. Le Quadro Plex se présente sous la forme d’un boîtier intégrant deux processeurs GeForce Quadro sur carte Quadro G-Sync ou SDI reliées entre elles par la technologie SLI (Scalable Link Interface ou interface de liaison évolutive) sur liaison PCI Express 16x. Présenté au format desktop ou en rack 3U, les Quadro Plex peuvent être raccordés entre eux sans limite de d’unités pour agréger la puissance de calcul graphique. L’ensemble se connecte par un câble d’interconnexion à une station de travail sous architercture x86 (Intel Xeon/P4 ou AMD Opteron) sous Linux/Unix 32 ou 64 bit, ou Windows XP et Edition Professionnelle x64 ou repose l’application graphique dédiée.

A travers Quadro Plex, Nvidia fait état d’une densité infographique (calcul graphique par pouce cube) multipliée par 20 par rapport aux solutions graphiques traditionnelles, d’une puissance de calcul de 80 milliards de pixels par secondes et 7 milliards de vertices (sommets d’un polygone utilisé dans le calcul des images 3D), ou encore d’une résolution de 148 mégapixels en sur 16 sorties numériques synchronisées et huit canaux HD SDI (essentiellement utilisée pour l’acquisition en haute définition et en projection numérique au format 4K). Toujours dans le domaine du calcul de rendu 3D en temps réel.

Nvidia s’attaque clairement au marché des solutions graphiques dédiées dans le cadre d’applications particulières comme la recherche géologique, la conception 3D, le rendu de scène cinématographique (notamment avec le moteur de rendu Gelato de Nvidia) la simulation (de vol, scientifique, médicale…) et autre système de vision spécifique. “Quadro Plex est une solution pour augmenter les performances graphiques à l’extérieur du PC”, commente Stéphane Quentin, responsable produit chez Nvidia France, “l’objectif est de remplacer les armoires de rendus graphiques”. Un marché jusqu’alors principalement alimenté par SGI (ex-Silicon Graphics) qui semble avoir abandonné la partie faute d’évolution architecturale.

Lancement prévu en septembre

“Nvidia détient 70 à 80 % du marché des stations graphiques avec les solutions Quadro mais il y avait une forte demande en matière de système de visualisation dédiée”, explique Stéphane Quentin. Un marché “restreint en volume mais élevé en chiffre”. La maîtrise du hardware sur les processeurs graphiques associés à l’expertise en matière de pilotes pour Unix/Linux et de la technologie SLI a poussé le fabricant à aborder ce marché sur le modèle de la commercialisation directe des solutions maison.

Nvidia est d’ailleurs en train d’installer plusieurs solutions, notamment en France. “Les demandes s’orientent autour de solutions à 32 ou 64 cartes graphiques.” Soit 16 ou 32 Quadro Plex montés en grappes. Le Quadro Plex 1000 se décline en trois modèles à bases de processeurs Quadro FX 5500 ou 4500 X2 avec 2, 4 ou 8 voies DVI. Les nouvelles solutions de Nvidia seront officiellement lancées fin septembre avec un prix de départ de 17 500 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur